Se connecter

Pseudo :
Mot de passe :

Fonctions


Manga / Anime


BD/Comics


Livres - Romans


Série - Film


Histoire originale


Chanteur/Groupe


Jeux Vidéos


Accès restreint 18+

F.A.Q Accès restreint
Candy Candy
City Hunter
Fairy Tail
Harry Potter
Histoires à suivre
Inuyasha
Jeux de rôles (RPG)
Naruto
Nouvelles
Tsubasa Réservoir Chronicle
X-1999

 

Versions : Saint Valentin Père noel rouge Père noël bleu Pucca Bleue Noir - bleu/gris Version verte Bleu ténèbre Violet Hallow Design Kero Design Switch Girl Midnight Design Noel

 

ACCUEIL - FANDOM - MEMBRES - INSCRIPTION

>> LE LANGAGE SMS EST INTERDIT SUR LE SITE ! ! <<


Cat's Eye

[G]
Achevée

0 commentaire

Titre : De bien étrange voleurs

Auteur :betha

Résumé : Pour changer voici une petite fic alternative de nos chères soeurs, j'ai apporté quelque changement mais, j'attends avec impatience vos impressions sur mon alternation... !

Crédits : Tout les personnages, exceptés les miens, appartiennent à Tsukasa Hojo

[Histoire publiée le 2007-09-05 - Mise à jour le 2009-05-24]


Ch.7 <<

Poster un commentaire

>> Ch.9

Note de l'auteur : j'espère que cette suite vous intriguera et vous plaira

Chapitre 8 :: Chapitre 8 : Chapitre 8 - … Révélation surprenante.


Le lendemain, alors qu’il écoutait d’une oreille peu attentive le cours de son professeur des sciences humaines, ce denier annonça :

- Vous avez sept jours à compter de demain pour me rendre votre prochain devoir. Il devra être fait en couple et consistera à savoir si vous ferez de bons parents en vous occupant d’un poupon pendant une semaine. Tous vos professeurs sont prévenus et vous devrez passer en salle 7 pour récupérer votre progéniture. Ce poupon est une merveille de technologie et sera en mesure de nous dire lui-même si vous vous êtes correctement occupé de lui. Je vous prierais donc de ne pas toucher au programme.

A ces mots, des protestations s’élevèrent mais le professeur ramena le silence avant de poursuivre :

- Je disais donc que chaque poupon sera en veille le soir et pendant les cours mais se réveillera à chaque sonnerie. Pour corses la donne, j’ai mis dans ce chapeau le nom de toutes les filles de la classe et ce sera aux garçons de venir tirer le nom de leur épouse pour la semaine. Mesdemoiselles, installez-vous chacune à une table pendant que ces Messieurs viennent auprès de moi.

Bien entendu, le choix de Ken se reporta sur Ai. Celle-ci lui demanda :

- Alors ? Qui commence par s’occuper du bébé ce soir, toi ou moi ?
- Honneur aux dames bien sur ! Répliqua Ken en adressant un sourire malicieux à son amie qui lui rétorqua :
- Je sens qu’on va bien s’amuser.

Ken ne put s’empêcher de sourire. Aï était bien la seule à réussir à lui remonter le moral par sa présence et son sourire sans même le savoir. Lorsqu’ils arrivèrent au café après leur dernière cour de 15 heures Naguy les taquina aussitôt :

-J’ignorais que vous jouiez encore à la poupée à votre âge.
- Très amusant, grogna Ken en retour mais Aï lui répondit plutôt amusée qu’il s’agissait simplement d’un devoir et qu’ils seraient notés sur leur capacité à être de bons parents pendant une semaine.
- Je parie sue c’est une idée subtile de monsieur Shoa, je me trompe ?
- Exact.
- Il avait donné le même sujet à Hitomi et Toshio mais eux c’était plutôt un œuf à l’époque.
- Je présume qu’il n’a pas duré longtemps.
- Hitomi n’était pas très subtile et Toshio n’en menait pas bien large, pourtant ils s’en sont sorti.
- Bon, je raccompagne Aï chez elle et je reviens, annonça Ken soudain en se tournant vers la porte.
- Si ca ne t’embête pas, voici quelques courses que j’aimerais que tu fasses demanda Naguy en tendant à son jeune frère une petite liste ainsi que son portefeuille avant de les laisser partir, amusé de voir Ken porter le sac d’Aï avec une moue boudeuse.

Lorsque Ken revint plus tard, quelle ne fut pas sa surprise de tomber nez à nez avec une jeune fille qui semblait hésiter à entrer dans le café. Un visage angélique, de longs cheveux aussi noirs que les siens et des yeux chocolat. Pas de doute, il s’agissait bien d’elle ! Se dit-il sous le choc. Se sentant observée, l’objet de son intérêt se tourna davantage vers lui tourna et Ils se dévisagèrent un long moment instant avant que Ken n’ose prendre la parole. :

- Nous nous connaissons, n’est-ce pas ?
- Oui…Je, je crois…Je…Je m’appelle Keishira Tatsuko, Kei, balbutia la jeune fille comme cette révélation illuminait le visage de Ken et qu’un large sourire lui mangeait le visage.
- Kenshin Utsumi, Ken. Bon sang ! Nous te cherchons depuis si longtemps ! Je n’arrive pas à y croire !
- Moi aussi. Mon dieu ! Je croyais ne jamais vous trouver, dit-elle avec un sourire tout en s’efforçant de retenir ses larmes.
-Petite sœur, je suis si heureux ! Dit-il en la serrant dans ses bras avant de la libérer de son étreinte, lui aussi les yeux humides. Kusanaguy, notre grand frère se trouve actuellement dans ce café, tu veux bien m’accompagner ? Il sera ravi de te voir !
- D’accord mais, je ne…pourrai pas rester longtemps.

Ken emmena donc la jeune fille au « CAT’S EYES » où dès qu’ils entrèrent le regard de Naguy s’illumina de surprise et de joie et contournant le bar, il vint embrasser sa sœur sur les deux joues en lui souhaitant la bienvenue.

-Je ne me trompe pas ? Tu es bien Keishira ? Interrogea-t-il ému.
- Oui, je suis tellement contente de vous voir, je vous ai si longtemps cherché ! Dit-elle émue.
- Nous aussi ! Mais, assieds-toi donc lui proposa-t-il comme ils prenaient tous place autour d’une table. Comment nous as-tu retrouvés ?
- Je devais venir ici pour voir les frères qui tenaient ce café et …J’hésitais lorsque j’ai croisé Ken.
- C’est un miracle et un plaisir de t’accueillir ici dans notre modeste café. Dorénavant, nous ne serons plus jamais séparés et allons pouvoir former une vraie famille.
- Oui, murmura la jeune fille avant d’ajouter sur un ton voilé : Le temps a joué contre nous.
- Peux-tu rester jusqu’au retour de Toshio ? Il serait enchanté de te voir !
- Ken voyons, laisse la respirer cinq minutes.
- Ce n’est pas grave Naguy, je l’attendrai avec plaisir, juste le temps de prévenir mon tuteur.
-Ton tuteur ?
- Oui, il s’agit de Matsuro Tatsuko, mon oncle. Il sait que mon cœur ne sera heureux que si je vous retrouve tous les trois.
- Ken, tu veux bien lui montrer notre téléphone ?
-Merci grand frère.
-De rien petite sœur.

Elle se blottit dans les bras de son frère qui l’embrassa sur le front avant de la laisser suivre Ken au salon pour qu’il le montre un téléphone sécurisé afin qu’elle puisse prévenir Matsuro. Celui-ci d’ailleurs poussa un cri dès qu’elle lui apprit avec qui elle était.

- J’en suis si heureux pour toi ma chérie et j’espère que ça ira maintenant.
- Moi aussi mon oncle. Je serai de retour pour dîner, ne t’inquiète pas.
- D’accord ma chérie. Dis aux garçons que j’ai hâte de les voir.
-Je le ferai, à ce soir oncle Matsuro.

Puis elle raccrocha et rejoignit les autres. Lorsque Toshio arriva peu après 18 heures, son regard s’illumina en voyant la jeune fille derrière le bar près de Naguy, il sourit et escalada le bar pour la serrer dans ses bras. La jeune fille surprise écarquilla les yeux tandis que Naguy secouait la tête en disant :

- Toshio voyons, tu vas effrayer Keishira.
- Pas du tout, ainsi tu t’appelles Keishira.
- Oui et tu es donc Toshio, ravie de faire enfin ta connaissance.
- Moi aussi. Maintenant que tu es là, tout va aller mieux. Mais laisse-moi un peu t’admirer. Tu es magnifique !
-Merci, bredouilla la jeune fille gênée du compliment.
-Raconte-moi un peu où tu étais passée toutes ces années ? Je brule d’entendre tout ce que tu as pu vivre.
-Avec plaisir mais je ne vais pas pouvoir rester trop longtemps. Mon tuteur va s’inquiéter sinon.
-Promis !

Un peu plus tard, après avoir de nouveau narré ce qu’elle avait fait durant ces dernières années et en avoir appris davantage sur la vie des trois frères, elle s’excusa mais dut les quitter. Toshio, Ken et Naguy la raccompagnèrent à la porte et après avoir pris son numéro de téléphone et lui avoir fait promettre de revenir très bientôt leur rendre visite, ils la regardèrent s’éloigner, encore sous le choc de cette journée.
Ken venait tout juste de fermer le « CAT’S EYES » pendant que Toshio essuyait quelques verres que Naguy s’assit au bar et demanda à la cantonade :

- Alors ? Qu’est-ce que vous en dites ? On s’en tient au plan initial ?
- Oui, ca va aller, répondit Toshio.
- T’inquiète de rien, on s’occupera de tout, le rassura Ken.

Naguy leur sourit avec calme mais au fond de lui, il demeurait inquiet de les laisser tout un week-end et de revenir aussi faible. S’il revenait…

- Ce n’est pas seulement cela qui m’inquiète.
- Je serai là pour te remplacer à la tête de clan quelques jours le temps que tu retrouves la forme.
- Je l’aiderai pour qu’il ne face pas trop d’idioties, rajouta Ken malicieux.
Toshio s’écria aussitôt :
- Petit morveux ! Tu ne pers rien pour attendre.
- Je sais que vous serez à la hauteur.
Les trois frères échangèrent un regard entendu.

Le lendemain, Kei leur ayant appris qu’elle se rendait dans une école privée près de celle de Ken, il la retrouva à la sortie des cours. Toshio lui retrouva son travail et Naguy rouvrit le café comme d’ordinaire.
Parmi les premiers clients arriva Ruï qui prit place au bar avec un sourire qu’il lui rendit en lui servant son café comme il déclarait :

- Bonjour, es-tu libre ce soir ?
- Oui pourquoi ?
- Pour un dîner en tête-à-tête tous les deux, qu’en dis-tu ?
- Pourquoi pas ? Si tu es sûr que la plomberie…

Il l’interrompit en posant un doigt sur ses lèvres et la rassura sur le champ :

-Je te promets que rien ne gâchera la soirée, alors ?
-D’accord ! Je serai prête pour 19 heures, ca te convient ?
-Parfait ! Répliqua-t-il aussitôt avec un sourire charmeur qu’elle lui rendit en le fixant un instant, comme si elle sentait qu’il lui cachait quelque chose.
Comme tout bon Lieutenant qu’elle était, elle ne cessait de se poser des questions alors avant de partir, elle lui glissa.
- Je vois bien que tu es préoccupé alors tâche de me trouver un bon mensonge ou une bonne excuse.

Il la regarda partir sans répondre avant de secouer la tête et de se remettre au travail. Comment arrivait-elle à voir qu’il était préoccupé ? Elle essayait de lire ses pensés et cela ne lui plaisait pas vraiment.
Il devait penser au devoir qu’il avait envers les siens avant de devoir penser à son avenir. « Ruï » son prénom résonna dans son esprit et il eut un sourire avant de se concentrer sur son travail.
Le reste de la journée passa sans problème, et quant il le pouvait Ken allait voir Kei juste pour s’assurer qu’elle allait bien mais, même si ces intentions la gênait, la jeune fille le laissait faire car cela la rassurait autant que lui.

A suivre…


>> Poster un commentaire <<

^ Ch.7 << >> Ch.9 ^

Le site

Demande d'ajout de fandom
Modérateurs
Réglement
Me Lier / Liens
Contacter
Partenaires
Statistiques
Aide conjugaison / FAQ

Planing publication Mardi 27 Juin 2017

<< Juin 2017 >>

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30   

  MAJ Stellar Fan Fic Library (fics)
  Sorties mangas
    MAJ Yume No Shojo
    Salons/Evenements
    Plusieurs type de MAJ

Les anniversaires

Le 27-06-2017

ptite-liline - 20 ans


Partenaires

Fanfic-fr.net
Info Clamp
Leyley's Web Sites
Suby's World
Subaru-kun
Hananokaze
Au boudoir écarlate