Se connecter

Pseudo :
Mot de passe :

Fonctions


Manga / Anime


BD/Comics


Livres - Romans


Série - Film


Histoire originale


Chanteur/Groupe


Jeux Vidéos


Accès restreint 18+

F.A.Q Accès restreint
Candy Candy
City Hunter
Fairy Tail
Harry Potter
Histoires à suivre
Inuyasha
Jeux de rôles (RPG)
Naruto
Nouvelles
Tsubasa Réservoir Chronicle
X-1999

 

Versions : Saint Valentin Père noel rouge Père noël bleu Pucca Bleue Noir - bleu/gris Version verte Bleu ténèbre Violet Hallow Design Kero Design Switch Girl Midnight Design Noel

 

ACCUEIL - FANDOM - MEMBRES - INSCRIPTION

>> LE LANGAGE SMS EST INTERDIT SUR LE SITE ! ! <<


Cat's Eye

[G]
Achevée

0 commentaire

Titre : De bien étrange voleurs

Auteur :betha

Résumé : Pour changer voici une petite fic alternative de nos chères soeurs, j'ai apporté quelque changement mais, j'attends avec impatience vos impressions sur mon alternation... !

Crédits : Tout les personnages, exceptés les miens, appartiennent à Tsukasa Hojo

[Histoire publiée le 2007-09-05 - Mise à jour le 2009-05-24]


Ch.11 <<

Poster un commentaire

>> Ch.13

Note de l'auteur : voici une petite suite désolé pour le temps passer

Chapitre 12 :: Chapitre 12 :: Chapitre 12 - Le devoir passe avant tout

Chapitre 12 :: Chapitre 12 - Le devoir passe avant tout

Quelques jours passèrent paisiblement et le samedi alors que Toshio ouvrait le « CAT’S EYES » leur biper sonna et Naguy monta répondre avec Ken, c’est un de leur indique qui paraissait nerveux et n’utilisait pas de visiophone.

- Vos amies les deux fliquettes pose un peu trop de question sur les Toshibara mes petits amis.
- Où sont-elles ?
- La cadette est avec son coéquipier au commissariat mais, l’aînée viens de se faire embarqué par des hommes en costumes noirs, ils l’ont emmené dans une maison à colonne blanche dans la rue Gold.
- Merci et passe prendre ton argent à l’endroit habituel.
- Ok A+ les gars.
Naguy raccrochait en disant.
- Abel veut nous protéger mais, ce n’est pas en essayant de lui faire peur que cela va s'arranger.
- Surtout qu’il en faudra plus pour cela, que vas-tu faire ?
- Toshio et toi occuperez-vous du « CAT’S » jusqu’à mon retour.
Ken hocha la tête et descendit prévenir Toshio pendant que Naguy s’habillait avant de se rendre chez Abel Martin où la porte s’ouvrit pour lui sans problème à l’instant même ou il arriva.

Il fut conduit au bureau d’Abel où il entendit la voix de Ruï, à son entrer tout deux se levèrent.
- Bonjour Naguy, je vois que tu va mieux et j’en suis ravi.
- Bonjour et merci Abel. Puis-je vous demandez pourquoi vous avez si gentiment invité Ruï ?
- J’ai entendu dire qu’elle cherchait des informations sur les Toshibara qui était mes amis.
- Vous connaissiez les Toshibara ?
Demanda Naguy tandis que Ruï fronçait les sourcils devant l’air un peu trop calme et hautain de Naguy vers lequel la jeune femme se tourna pour lui demander.
- Je ne savais pas que vous vous connaissiez, si non, je t’aurais demandé de l’aide afin d’approcher Monsieur Martin plus rapidement.
- Asseyons-nous, voulez vous.
Déclara Abel qui même à la retraite avait toujours été un bon médecin, Ils prient donc place avant que Naguy ne demanda à Ruï.
- Ainsi tu t’occupe d’une affaire de vol de tableaux que personne ne réclame et qui ne préoccupe que toi.
- Oui, je n’aime pas les voleurs et si j’ai choisi mon métier c’est par ce que je le fait bien, et aussi pour défendre la loi et la justice…
Abel l’interrompit en disant.
- Sakura Toshibara que je connaissais n’a jamais vendu ces tableaux, et je pense que si les actuels sois disant propriétaire ne portent pas plainte c’est que les tableaux retourne à leur véritable propriétaire, de plus je suis certain qu’ils réapparaîtront un jour au grand jour lieutenant Kisugi.
- Bien, je crois vous avoir assez déranger et je vais donc prendre congé.
- Une belle femme ne me dérange jamais.
- Je raccompagne Ruï et n’oublier pas que vous êtes toujours le bienvenu chez nous.
- Vous aussi, et suis ce conseil mon garçon, écoute toujours ce que dit ton cœur, ton père me le disait souvent c’était son leitmotiv dans la vie.
- Je sais, à bientôt Abel.
Sur un sourire Naguy et Ruï reprirent la route pour rejoindre le « CAT’S EYES », en chemin Ruï lui demanda.
- Comment m’as-tu trouvé ?
Il ne répondit pas et voyant qu’il était pâle elle s’inquiéta.
- Tu ne veux pas que je conduise ?
- Ca ira je t’assure.
Elle secoua la tête en disant calme et pourtant triste.
- Je sais que tu n’aime pas les questions mais, tu devras trouver des réponses à un minimum d’entre elles ou je préfèrerais ne plus te voir.
Naguy ne répondit pas et la déposa devant le commissariat en disant.
- Je suis désolé mais, je ne suis pas le seul concerner et la parole d’un Utsumi est son honneur, alors à bientôt peut-être et prend soin de toi Ruï.
- Toi aussi Naguy.
Dit-elle en partant le visage sombre et triste tandis que Naguy rejoignait ses frères.

Aussitôt rentrer Toshio lui sauta presque dessus pour lui demander.
- Alors ?
- Ruï cherchait à voir Abel qui l’a reçu en la convoquant avec des méthodes un peu orthodoxe, et vue qu’elle pose trop de question nous avons décider de ne plus nous revoir.
- Quoi ? !
S’écrièrent en chœurs ces deux frères, Naguy sans répondre déclara.
- Je vais me reposer alors appelé moi si besoin.
Ses deux frères hochèrent la tête et le laissèrent regagner sa chambre avant que Ken ne murmure.
- Tu crois que ça va aller ?
- Naguy est plus fort qu’il n’y parait mais, je pense tout de même que Ruï et lui n’aurait pas dû se séparer, c’est trop bête !
- Je suis d’accord Toshio mais, il ne nous laissera pas nous en mêler.
- Nous agirons subtilement, Ruï n’aime pas qu’on lui cache trop de chose alors nous allons nous arranger pour lui en dire assez sans nous trahir.
- Tu sais que t’es pas bête !
- C’est de famille.
Répliquait Toshio fanfaron avant d’éclater de rire, Naguy en les entendant rire fut rassurer et pu trouver le repos.
Le dimanche suivant les trois frères et leur sœur purent se reposer car lundi Toshio devait reprendre son travail et Ken retourner à l’école comme si de rien était.

Lundi alors qu’ils retrouvaient chacun leurs travail, Ken trouva que Aï semblait contrarier et se demandait si s’était dû à Naguy et Ruï, il finit donc par lui demander.
- Que se passe-t-il ? Ca ne va pas ?
- Si mais, ma tante a eu un accident et nous avons recueillit mon casse pied de cousin.
- Et ta tante ça va ?
- Elle est pour le moment sous sédatif mais, ca devrait aller, et Ruï doit nous donner des nouvelles.
- Je suis sûr que tout ira bien.
- Merci Ken.
Il lui embrassa la main et c’est alors qu’un garçon brun aux yeux gris bleu arriva en s’écriant railleur.
- Et bien cousine ! On se donne en spectacle avec Roméo !
- Premièrement cela ne te regarda pas cousin et deuxièmement que viens tu faire par ici ?
- Mon école est à coté et je suis venu voir si Ruï ou Hitomi t’avais donné des nouvelles.
- Je t’aurais avertit et elles aussi, tu ne crois pas.
- Ouais et nous, on se connaît ?
Demanda le nouvel arrivant en se tournant vers Ken auquel Aï fut contrainte de le présenter.
- Non, Kano Kisugi mon cousin voici mon petit ami Kenshin Utsumi, attention cousin on se tait !
- Je ne vais rien dire, un gars capable de te supporter mérite mon respect crois moi. Salut Kenshin.
- Salut, mais, je préfère qu’on m’appelle Ken.
- Nous nous reverrons.
- J’espère bien.
- Lorsque tu me connaîtra tu dire peut-être le contraire.
- Peut-être que se sera toi.
Kano rit à la répartit de Ken mais, alors qu’il allait repartir Kei arrivait pour voir Ken.
- Bonjour.
- Salut.
Répondirent Ken et Aï, Kano la regarda un instant avant de demander à Kei.
- Je ne savais pas que vous vous connaissiez.
- Kei et moi sommes de la même famille.
Intervint Ken mais, Aï ne pu s’empêcher de répliquer.
- Tu connais Kei, dommage qu’elle n’a pas d’influence sur toi, par contre je me demande comme une fille aussi gentille peut de supporter tout la journée.
- Ouais.
Marmonnât-il grognon, Ken et Kei échangèrent un regard et Kano s’écria en entendant une sonnerie.
- Tiens on va devoir y aller ! C’est notre cloche.
- Oui, à plus tard.
Chacun regagna donc leurs cours.

Hitomi qui avait passé une partie de la journée au commissariat avait bien vite remarqué l’humeur massacrante de sa sœur, même si elle réussissait comme toujours à donner le changer Ruï avait rabroué pas mal de personne depuis ce matin avant de recevoir un mystérieux coup de fil et de s’éclipser faisant pousser un soupir à tout le monde. Alors à l’heure de midi Hitomi décida de passer voir Toshio à son studio, justement celui-ci venait de renvoyer tout le monde et se trouvait seul pour quelques instant, lorsqu’elle entra il sourit.
- Bonjour.
- Bonjour, je ne te dérange pas au moins.
- Pas du tout, j’ai au moins une heure avant de voir débarqué des envahisseurs, as-tu le temps de déjeuner ?
- Non mais, j’avais besoin de te parler de quelque chose alors je suis passé en coup de vent.
- Que se passe-t-il ?
Demanda-t-il intrigué.
- Ma sœur n’est pas dans son état normal aujourd’hui et tout le commissariat l’a remarqué car aussitôt qu’elle est partie ils semblaient soulager, alors je me suis demander si tu ne savais pas s’il s’était passé quelque chose entre Naguy et elle hier ? En plus d’être de mauvaise humeur, même si elle a tenté de donner le change elle semblait triste aussi.
- C'est-à-dire que… elle ne t’a rien dit ? Lui répondit un Toshio quelque peu embarrassé.
- Non mais, d’après ton subite embarras tu en sais plus alors je t’écoute.
- Et bien eu… au faite j’ai appris que ta tante avait eu un accident, elle va mieux.
- Rien de nouveaux et bien que Kano ce montre fort, il m’inquiète.
- Il doit avoir hérité du caractère de ces chères cousines.
- Oui, mais, ne détourne pas la conversation et répond à ma question
- Naguy et elle on décider de ne plus se voir depuis hier soir, je pensais qu’elle te l’aurait dit.
- Parfois Ruï peut se montrer très secrète lorsqu’elle n’arrive pas à maitriser quelque chose mais, je comprends mieux son humeur au moins.
- Naguy aussi semble sombre même si devant nous il est toujours calme et zen, on est ses frères alors on le voit bien, pourtant je ne vois pas ce qu’on pourrait bien y faire.
Le biper d’Hitomi les interrompit, elle l’embrassa en disant.
- Je vais y réfléchir et je t’appelle plus tard.
Toshio la regarda partir avant de se remettre au travail, il devait développer quelque clicher avant l’arriver de toute une troupe, mannequin, coiffeur et maquilleur après le déjeuner.


>> Poster un commentaire <<

^ Ch.11 << >> Ch.13 ^

Le site

Demande d'ajout de fandom
Modérateurs
Réglement
Me Lier / Liens
Contacter
Partenaires
Statistiques
Aide conjugaison / FAQ

Planing publication Mardi 27 Juin 2017

<< Juin 2017 >>

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30   

  MAJ Stellar Fan Fic Library (fics)
  Sorties mangas
    MAJ Yume No Shojo
    Salons/Evenements
    Plusieurs type de MAJ

Les anniversaires

Le 27-06-2017

ptite-liline - 20 ans


Partenaires

Fanfic-fr.net
Info Clamp
Leyley's Web Sites
Suby's World
Subaru-kun
Hananokaze
Au boudoir écarlate