Se connecter

Pseudo :
Mot de passe :

Fonctions


Manga / Anime


BD/Comics


Livres - Romans


Série - Film


Histoire originale


Chanteur/Groupe


Jeux Vidéos


Accès restreint 18+

F.A.Q Accès restreint
Candy Candy
City Hunter
Fairy Tail
Harry Potter
Histoires à suivre
Inuyasha
Jeux de rôles (RPG)
Naruto
Nouvelles
Tsubasa Réservoir Chronicle
X-1999

 

Versions : Saint Valentin Père noel rouge Père noël bleu Pucca Bleue Noir - bleu/gris Version verte Bleu ténèbre Violet Hallow Design Kero Design Switch Girl Midnight Design Noel

 

ACCUEIL - FANDOM - MEMBRES - INSCRIPTION

>> LE LANGAGE SMS EST INTERDIT SUR LE SITE ! ! <<


Cat's Eye

[G]
Achevée

0 commentaire

Titre : De bien étrange voleurs

Auteur :betha

Résumé : Pour changer voici une petite fic alternative de nos chères soeurs, j'ai apporté quelque changement mais, j'attends avec impatience vos impressions sur mon alternation... !

Crédits : Tout les personnages, exceptés les miens, appartiennent à Tsukasa Hojo

[Histoire publiée le 2007-09-05 - Mise à jour le 2009-05-24]


Ch.19 <<

Poster un commentaire

>> Ch.21

Note de l'auteur : Appréciez et donner moi de vos nouvelles...

Chapitre 20 :: Chapitre 20 :: Chapitre 20 - … les jumeaux en première ligne

Ce soir là, comme prévu Ken se rendit chez Kinsharo.

- Que voulez vous ? Il est tard, grogna celui-ci dans son interphone, visiblement pas ravi d’être dérangé.
- Bonsoir, je suis Kenshin Toshibara.

La porte ne tarda pas à s’ouvrir et Ken prit une profonde respiration. Il fut accueilli par deux hommes en costume sombre qui le conduisirent dans un bureau derrière lequel se tenait l’homme que Naguy avait déjà croisé au musée, excepté que son regard aujourd’hui était sombre et froid comme la glace. Les deux hommes se jaugèrent du regard un instant. Ken ne baissa pas les yeux posa nonchalament une main sur le fauteuil avant de lui demander d’un ton désinvolte.

- Pourquoi vouliez-vous me voir ?
- Vous êtes venu seul ?
- Oui, répondez à ma question.
- Vous paraissez bien sûr de vous jeune homme mais je crois que c’est seulement une apparence que vous vous donnez.
- Je suis toujours comme ça, déclara Ken en se laissant tomber sur un des fauteuils. Je répète, que me voulez-vous ?

A l’extérieur, ses deux frères qui entendaient tout de la conversation grâce à un micro intégré à la veste de Ken pouffèrent de rire. Naguy et Toshio murmurèrent, amusé.
- Ce petit s’y croit un peu trop.
- Il ne devrait pas jouer avec le feu en face de Kinsharo comme ca. Kinsharo est un adversaire redoutable.

Kinsharo tendit sa main à Ken qui l’ignora superbement.
- Je suis un ami de votre mère.
- Cela fait bien longtemps qu’elle a disparu, pourquoi vous manifester maintenant ?
- Pour tout vous avouer, après un accident, votre mère a perdu la mémoire. Elle n’avait sur elle qu’une photo de ses enfants et nous vous cherchons depuis ce temps-là. Et puis, des tableaux ont commencé à disparaître et nous nous sommes dits que ca pouvait être une piste pour remonter jusqu’à vous.
- Mettons que je crois ce que vous avancez, quelle preuve ais-je que ce soit vrai ?
- Il faut me croire, renchérit Kinsharo en claquant des doigts.

Aussitôt, une belle femme aux longs cheveux noirs et aux yeux chocolat entra. Ken qui ne s’attendait pas à cela se leva d’un bond, les yeux écarquillés. Il la regarda intensément. Qu’elle était belle dans cette simple robe blanche ! On aurait dit un ange ! Elle était telle que dans ses souvenirs. Mais, il resta méfiant car par le passé, ils avaient été plusieurs fois trompés ses frères et lui et depuis, il demeurait sur ses gardes.
Elle lui adressa un chaleureux sourire et il bredouilla :

- Maman ?
- Kenshin, murmura-t-elle, mon petit !
Elle tendit sa main vers lui mais ne put finir son geste que Kinsharo entrelaça ses doigts dans les siens et elle se raidit aussitôt. Le visage un instant apeuré de sa mère remua les tripes du jeune homme mais très vite, son masque se recomposa et elle afficha de nouveau un visage calme.
- Cela fait si longtemps et j’étais tellement petit, je ne me souviens pas beaucoup de vous mais je… J’aimerais vous connaître mieux.
- Moi aussi, vous m’avez tellement manqués tous les trois !
- Je te l’ai promis Sakura mon amour, intervint Kinsharo en déposant un baiser sur la tempe et l’enlaçant tendrement.

Le visage de Ken s’assombrit immédiatement mais sachant que ses frères entendaient tout, il se reprit et ajouta :
- Il faut que j’y aille, on m’attend mais je reviendrai.
- Déjà ? Murmura attristée Sakura rêvant secrètement de serrer son fils contre son cœur, en faisant un pas en avant mais son garde-chiourme ne l’entendit pas de cette oreille et resserra son étreinte.
- Avez-vous une carte de visite ?
- Tenez, répondit Ken en tendant une carte à Kinsharo.
- Passez demain déjeuner avec nous si vous êtes libre.
- Pourquoi pas ?

Kinsharo esquissa un sourire trop honnête au goût de Ken et ordonna à ses deux hommes de le raccompagner à la grille. Là, un motard casqué et vêtu de cuir noir l’attendait et à peine Ken avait-il pris place à l’arrière de la selle que la moto démarra et disparut dans la nuit.
Lorsqu’ils revinrent chez eux, Toshio s’écria :

- Tu t’es pas mal débrouillé petit génie mais évite d’en faire trop la prochaine fois.
- Vous l’auriez vu ! Elle n’a quasiment pas changé malgré toutes ces années.
- Bientôt nous serons de nouveau réunis, déclara Naguy en posant sa main sur son épaule.
- Pour Kei, que fait-on ?
- Nous devrions peut-être l’intégrer à notre plan, elle sera utile, proposa Toshio.
- Je ne sais pas… Rétorqua Naguy le visage sombre. Ca peut devenir dangereux.
- Ca ira ! On la protégera.
- On verra. Avant toute chose, il nous faut tout connaitre de leur système de surveillance. On avisera par la suite.

Ils acquiescèrent et gagnèrent leur lit.
Le lendemain, ils se retrouvèrent tout les trois dans la cuisine devant leur café.
- J’ai réfléchi et suis d’accord pour Kei, dit Naguy en buvant son café. A une seule condition.
- Laquelle ?
- Tu dois arriver à la faire venir sans utiliser le téléphone.
- Pas de problème, répliqua le jeune homme en se concentrant un moment, ses pensées focalisées sur sa sœur.
- Alors ?
- Elle m’a entendu et arrive, fit tout sourire Ken.
- Alors préparons nous.

Un peu plus tard, Kei sonna à la porte.
- Que se passe-t-il ? Tu ne m’avais jamais appelé ainsi auparavant, s’alarma l’adolescente.
- Nous avons retrouvé maman.
- Quoi ? Où est-elle ? Comment va-t-elle ? Balbutia aussitôt la jeune fille.
- Elle va bien mais pour la ramener auprès nous, nous allons avoir besoin de toi.
- Que dois-je faire ? Répondit-elle sans hésiter.
- Cela peut-être dangereux mais nous serons en renfort. Tu devras jouer les filles rebelles, répondit Toshio avec malice avant que ses frères ne lui explique leur plan.
- Je suis prête !
- Soyez très prudents les enfants car nous avons affaire à un homme dangereux alors ne le prenez pas comme un jeu.
Les jumeaux hochèrent la tête et allèrent rapidement se changer. Toshio, lui avait cherché la tenue adéquate dans son studio pour que sa sœur ait l’allure qu’ils désiraient lui donner.
Bientôt les jumeaux réapparurent, Kei vêtu d’un pantalon de cuir noir et d’un débardeur de cuir rouge sous un blouson de cuir noir et des boots noirs. Toshio s’écria :

- Tu es superbe petite sœur ! Crois-le photographe que je suis. Tu ferais un modèle splendide ma jolie.
Kei rougit sous le compliment.
- Plus tard, peut-être mais pour le moment vous êtes attendus les enfants. Quoiqu’il se produise, ne laissez pas vos émotions vous trahir.
- T’inquiète pas mon vieux, rien ne peux nous arrêter. En route ! Enjoignit-il à sa sœur en lui donnant la main pour lui insuffler du courage sous les yeux de leurs aînés éberlués de les voir aussi à l’aise.

Le duo arriva bientôt chez Kinsharo à moto et ne retirèrent leur casque qu’une fois dans le hall. Kei secoua la tête pour rediscipliner ses cheveux longs et les deux hommes qui étaient là la fixèrent les yeux écarquillés devant l’adolescente moulée dans sa tenue qui lui allait à merveille, la rendant époustouflante. Son frère ronchonna et prit le bras de sa sœur pour rejoindre le salon. Là, ils furent accueillis par Sakura qui les attendait en compagnie de Kinsharo, déjà attablés devant un gargantuesque petit-déjeuner. Ils se levèrent à l’entrée de leurs invités et Sakura fit mine de ne pas reconnaitre Kei.
- Salut vieux, ça te dérange pas que j’ai amené ma frangine ? Demanda Ken à Kinsharo.
- C’est au contraire un plaisir de vous voir, il ne nous manque plus que les aînés.

Kei parla à Ken en langage des signes et Ken lui répondit de la même façon. Tous deux s’étaient mis d’accord pour que Kei ne s’exprime pas verbalement afin que sa voix ne la trahisse pas.
- Elle ne peut par parler. Son nom est Kei.
- Votre sœur a perdu la parole ? Demanda Kinsharo semblant contrarié.
- En effet.

En entendant cela, le visage de Sakura refléta une immense tristesse, ce dont se rendit compte Kinsharo qui tenta de la rassurer en lui massant doucement les épaules. Il déclara :
- Ma chérie, tout ira bien maintenant qu’on s’est retrouvés.
Ken tourna son regard vers sa sœur et lui dit par télépathie :
- « Tiens bon, nous allons y arriver. Puise en moi la force qu’il te faut. »
- « Je tiendrai bon mais… Elle parait si affectée, si triste ! Je... »
Ils entendirent alors stupéfaits la voix de leur mère par télépathie leur dire :
- « Mes enfants ! Je suis tellement heureuse de vous voir ! Grâce à vous, je me sens revivre, merci ! Mais faites attention ! Vous jouez à un jeu dangereux avec Kinsharo ! Il fera tout ce qui est en son pouvoir pour que je ne le quitte jamais. »
- « Tu n’as pas perdu la mémoire ? » Demanda Ken surpris.
- « Jusqu’à récemment je ne me souvenais de rien, j’avais de temps en temps des flashs mais lorsque Kei est entrée dans mon esprit alors tout m’est revenu d‘un coup. »
- Sakura ? Ca va ma chérie ?
- Oui, Anthony. Asseyez vous les enfants, répondit-elle en tâchant de ne pas se trahir et mettant immédiatement fin à la liaison télépathique avec ses enfants.

Tout le monde prit place autour de la table en silence. Kei pressa le bras de Ken pour qu’il parle pour eux.
- Que veux-tu réellement Kinsharo ?
- Je vous l’ai déjà dit, je ne souhaite qu’aider la femme que j’aime afin qu’elle soit heureuse en retrouvant ses enfants.
- Comment pouvons-nous avoir foi en votre parole ?
- Je fais tout pour l’aider à retrouver ses souvenirs croyez moi ! Je l’ai emmené voir les meilleurs médecins qui m’on affirmés qu’en la guidant dans ses souvenirs et en l’entourant d’amour, elle finirait par retrouver un jour la mémoire. Hélas, jusqu’ici rien n’a marché. J’espère que votre présence l’aidera.

Il avait si sûr de lui que Kei et Ken se mirent à douter.
- Ok mon vieux je vais tenter de vous croire, lâcha Ken.
Kinsharo tiqua devant la façon dont l’appelait Ken mais celui-ci enchaina aussitôt.
- Au fait, savez-vous qui est notre père ?
Son interlocuteur grimaça mais lui répondit d’un ton neutre :
- Je ne le sais malheureusement pas mais il ne devait pas vous aimer autant que votre mère si vous voulez mon opinion car si c’était le cas, jamais il ne vous aurait abandonnés à 16 ans tous seuls.
- …
- Votre mère est la seule qui vous ait cherché, je me trompe ?

Kei posa sa main sur celle de son jumeau pour chercher un peu de réconfort. Ce Kinsharo l’effrayait sous son masque de courtoisie.
- En gros, vous n’avez pas appris grand-chose, balança Ken en piochant dans la corbeille de croissants disposée devant lui.
- Nous faisons ce que nous pouvons et j’ai de nombreux contacts qui m’apportent leurs aides alors laissez-moi faire mes enfants, répondit Kinsharo l’air sombre mais avec un sourire qui sonnait faux.

Ken répondit désinvolte :
- J’ai plein d’amis à travers le pays et si vous me montriez une photo de mes frangins, je serais en mesure de les retrouver où qu’ils soient.
- Nous ne disposons malheureusement pas de cela mais je le répète, je suis sur une piste sérieuse depuis quelques temps qui ne devrait pas tarder à porter ses fruits.

Kei intervint avant que Ken n’aille trop loin car elle le sentait se raidir à chacune des paroles que prononçait leur hôte. Se tournant vers l’adolescente, ce dernier déclara :
- Ma chère petite, soyez assurée que nous mettons tout en œuvre pour vous réunir tous comme le souhaite ardemment ma précieuse Sakura, n’est-ce pas ma chérie ? J’ai bien peur que le temps soit compté pour votre frère ainé.
Ken et Kei échangèrent un regard et une pensé avant que Ken ne demande, intrigué :
- Je ne comprends pas, qu’est-ce qu’il a notre aîné ?
- Je me suis mal exprimé, excusez-moi, s’empressa de rectifier leur hôte. Je voulais juste dire que nous avons hâte de les retrouver voilà tout.
Sakura avait pali en imaginant ce que devait endurer le pauvre Naguy.
« Mon dieu, protégez mes enfants, je vous en supplie ! »

Ken se leva et prit la parole :
- Ton petit déjeuner était super maman mais il faut qu’on s’en aille maintenant. Ne t’inquiète pas, on repassera.
- Si vous avez besoin de quoi que soit, n’hésitez pas surtout ! Intervint Kinsharo.
- On a su se débrouiller jusqu’à présent alors t’inquiète pas mais c’est sympa.
- Bien, j’espère avoir très vite des nouvelles.
- OK mais évitez de nous coller au train parce que ca nous rend nerveux mes potes et moi, prévint Ken bravache afin de mettre en garde Kinsharo et lui faire savoir qu’ils étaient à même de se défendre.
- Vous êtes plus intelligents que vous ne le laissez croire jeune homme et appelez-moi Anthony voulez-vous ?

Ken le toisa sans répondre et Kei ressentit la force et le courage de ses frères auprès d’elle mais, trouvant qu’il était temps elle le tira par le bras et il se décida.
- Tu as raison, on doit partir mais si vous avez des news vous sonnez.
- Mes enfants, j’espère que bientôt nous se serons plus jamais séparés, murmura Sakura en se retenant de nouveau d’embrasser ses enfants alors qu’elle en mourait d’envie, ne voulant pas les trahir.

A suivre…

>> Poster un commentaire <<

^ Ch.19 << >> Ch.21 ^

Le site

Demande d'ajout de fandom
Modérateurs
Réglement
Me Lier / Liens
Contacter
Partenaires
Statistiques
Aide conjugaison / FAQ

Planing publication Mardi 27 Juin 2017

<< Juin 2017 >>

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30   

  MAJ Stellar Fan Fic Library (fics)
  Sorties mangas
    MAJ Yume No Shojo
    Salons/Evenements
    Plusieurs type de MAJ

Les anniversaires

Le 27-06-2017

ptite-liline - 20 ans


Partenaires

Fanfic-fr.net
Info Clamp
Leyley's Web Sites
Suby's World
Subaru-kun
Hananokaze
Au boudoir écarlate