Fanfictions

Toutes En-cours One-Shot Achevée


Pages : 1


La Dame à la Licorne

Johanovitch

0 comemntaire - Poster un commentaire -

Niveau : [13+] Résumé : Maintenant que vous avez lu (j’espère) "Un Monde d’Arcs-en-ciel", vous pouvez lire la toute première fanfiction que j’ai écrite. Toutes les fictions sur GNK se terminent par la réunion du couple Maya/Masumi. Toutes ? Non, il y a deux exceptions : celle de mon amie Zulma du forum GNK, dans laquelle Maya meurt à la fin et la mienne, où elle finit par tomber amoureuse de… Vous le devinerez dès la fin du premier chapitre !

Disclaimer : Tous les personnages, sauf Fujiyawa Yumi, que j’ai inventée, appartiennent à la mangaka Miuchi Suzue.


Chapitres : 11 . 12 . 10 . 13 . 14 . 15 . 16 . 17 . 18 . 9 . 1 . 2 . 8 . 3 . 4 . 5 . 6 . 7 .
Chapitre 2 :: Le partenaire

          De légers coups frappés à la porte la tirèrent de sa rêverie.

– Entre, Baya. Qu’y a-t-il ?

– Ayumi Ojô-sama, Akame-sama est venu vous voir et vous demande de lui accorder quelques instants.

Que me veut cet ignoble individu ?

– Je vais le recevoir. Prépare-nous du thé, veux-tu. De l’Earl Grey, ce sera parfait.

          La vieille nourrice sortit et referma la porte derrière elle. Restée seule, Ayumi poussa un long soupir. Cet acteur qu’Onodera avait choisi pour le rôle d’Isshin, contre l’avis de Kuronuma et à la surprise générale, était un vétéran de trente-huit ans. Acteur célèbre et talentueux, il était fier de son aspect encore jeune et se croyait irrésistible auprès des femmes. Ayumi descendit lentement les escaliers qui menaient au salon. Elle vit l’homme qui avait osé s’asseoir sans y être invité et dans le fauteuil de son père, en plus ! Le sans gêne de l’individu l’indisposa encore d’avantage.

– Akame-san, que me vaut le plaisir de votre visite ?

Il ne perçut pas le sarcasme dans le ton d’Ayumi.

– Eh bien, Ayu…

          Ayumi le coupa sèchement.

– Je vous ai déjà demandé de ne pas m’appeler par mon prénom !

– Mais Ay… Euh, Himekawa-san, Onodera-senseï vous appelle bien Ayumi-kun, n’est-ce pas ?

– Onodera-san me connaît depuis plus de quinze ans. Je peux le tolérer de lui. Mais même si nous nous connaissions depuis mille ans, je ne vous le permettrai pas. Je n’accorde ce privilège qu’à mes amis les plus intimes.

          L’homme tiqua un peu à cette réplique, mais ne se démonta pas pour autant. Ayumi lui plaisait non seulement en tant qu’actrice, mais aussi, et surtout, en tant que femme d’une éclatante beauté.

– Himekawa-san, lui dit-il avec dans le regard une lueur lubrique qui donna la nausée à Ayumi, puisque nous sommes partenaires de scène ne croyez-vous pas que nous devrions apprendre à nous connaître mieux ?

Quel manque de finesse, pensa-t-elle. Tout dans son attitude et ses paroles laisse deviner son véritable but libidineux. Autant lui mettre les points sur les “i”.

– Dites plutôt que vous voudriez me mettre dans votre lit !

– Loin de moi une telle intention, Himekawa-san. Je… je ne pensais qu’à… nos rapports... professionnels. Vous vous méprenez sur mes intentions… Je… Je vous l’assure.

          Ayumi le regarda se décomposer avec amusement. Elle avait appris cette technique en observant le jeu de Maya. À cela près que cette dernière ne le faisait pas intentionnellement, mais par instinct.

– Mon cher, votre réputation vous précède. Je comprends à présent pourquoi Onodera-san vous a choisi. Entre vieux pervers, on se serre les coudes, n’est-ce pas ? Je vous ai vu laisser traîner vos mains vicieuses sur les fesses des jeunes filles de la troupe. Les pauvres n’osaient rien dire. Vous ne l’avez jamais tenté sur moi car vous savez que je n’hésiterai pas à vous gifler en public, en vous traitant de vieux cochon, ce qui ternirait votre image de marque.

          Akame accusa le coup. Pervers, passe encore, mais vieux, c’en était trop ! Son orgueil de vieux beau en prenait un sacré coup.

– M-Mais, Himekawa-san, je-je vous as-assure que… bafouilla-t-il lamentablement.

– Je suis forcée de respecter l’acteur que vous êtes, car je reconnais votre talent. Mais rien ne m’oblige à apprécier l’homme. Tout ce que je vous demande, c’est d’interpréter un Isshin parfait afin que je puisse créer une parfaite Akoya. À présent, veuillez m’excuser, Akame-san, mais j’ai des choses plus importantes à faire que perdre mon temps avec vous. Nous nous reverrons à la répétition.

          Elle quitta le salon devant le regard éberlué d’Akame. L’homme partit à son tour, les joues en feu et la rage au ventre.

Bien sûr, Ayumi, bien sûr je jouerai un Isshin parfait. Je tiens à ma réputation d’acteur. Mais je te jure que tu me le paieras ! Je te briserai avec l’aide d’Onodera. Avec ce que je sais sur lui, il ne peut rien me refuser.

          Ayumi retourna dans sa chambre, un sourire narquois aux lèvres. Lui dire ses quatre vérités et voir ses réactions l’avaient bien amusée. Quelle impudence ! S’imaginer pouvoir la séduire, elle dont le cœur était déjà pris. Quant à Onodera… Elle le haïssait de toutes ses forces, depuis le jour où elle l’avait vu faire disqualifier Maya lorsqu’elle avait joué Gina au Concours National de Théâtre. Le jeu de Maya avait enthousiasmé aussi bien le public que le jury. Ayumi avait vu autour de Maya cette aura de lumière qu’elle était seule à avoir perçue lorsqu’elle fit sa pantomime.

Comment cette fille, en un an à peine, a-t-elle pu acquérir une telle maîtrise de la scène, un tel génie de l’improvisation, que l’absence des treize autres personnages de la pièce ne se fasse aucunement sentir ? Maya, tu me fais peur. Je sens que tu seras une rivale redoutable…

          La conduite sournoise d’Onodera l’avait profondément choquée. Elle comprit alors que tous les ennuis qui s’étaient abattus sur la troupe Tsukikage : le choix de la même pièce au Concours Régional, le planning des répétitions sur scène, dont elle avait été exclue, le saccage des décors et des costumes au Concours National, la panne qui avait immobilisé les autres acteurs… Tout cela avait été orchestré par Onodera. Ayumi, profondément honnête, était scandalisée par de tels procédés. Elle voua alors une haine profonde à cet homme qui avait eu si peur de perdre face à Tsukikage Chigusa et qui avait lâchement éliminé Maya. Depuis ce jour, elle refusa de suivre les directives d’Onodera et décida de créer seule ses rôles. Le jour où il voulut lui donner des directives pour le rôle d’Helen, après qu’il eut grossièrement ignoré Maya, elle lui répondit :

– Des conseils ? Des conseils pour jouer Helen ? Je n’accepterai que ceux que vous donnerez à l’autre Helen, Onodera…-san.

          L’injure(1) était à peine voilée. Furieux, il battit en retraite. Sa haine pour lui s’accrut encore lorsqu’elle constata l’étrange comportement de l’individu. Il était notoire qu’Onodera traînait toujours près du vestiaire des filles lorsqu’elles se changeaient et plus particulièrement lorsqu’il s’agissait des benjamines impubères. Un jour, les filles découvrirent qu’il avait fait installer une indiscrète caméra dans les douches. Depuis, elles s’amusaient, en se lavant, à prendre des poses plus que suggestives pour exciter le vieux satyre.

          Après avoir pris son petit déjeuner, elle fit avancer la voiture pour se rendre à la répétition. En chemin, elle se mit à rêver encore.

Quelle chance tu as, Maya. Kuronuma-senseï est un véritable génie et Yuu est un jeune premier bourré de talent. Il est fou amoureux de toi depuis toujours et il interprètera un Isshin fabuleux. De plus, vous formez un si beau couple que j’en suis malade de jalousie. Pour moi, lorsque je dirai les mots d’amour d’Akoya, c’est ton visage que je verrai. C’est à toi que je les dirai et non à mon partenaire. Ne trouves-tu pas ironique que ce soit toi, ma rivale chérie, qui va me permettre de jouer la plus parfaite Nymphe Écarlate ?

          La voiture arriva dans la cour de l’école Ondine. Ayumi en descendit et pénétra lentement dans le bâtiment.

(1) Elle aurait dû utiliser le suffixe –senseï (Maître). Le suffixe –san le rabaisse à quelqu’un d’ordinaire.

À suivre…






Poser un commentaire
Chapitres : 11 .12 .10 .13 .14 .15 .16 .17 .18 .9 .1 .2 .8 .3 .4 .5 .6 .7 .


Retour plan

 

Le réseau

Liste des catégroies
Angel Heart (4)
Angel Sanctuary (1)
Candy Candy (5)
Captain Tsubasa (7)
Card Captor Sakura (32)
Cat's Eye (4)
City Hunter (88)
Fly (1)
Fruits basket (30)
Fushigi Yugi (2)
Gundam Wing (8)
Lady Oscar (4)
Naruto (55)
Paradise Kiss (1)
Sailor Moon (34)
Slayers (2)
Tokyo Babylon (6)
Escaflowne (2)
Le voyage de Chihiro (2)
X-1999 (8)
Tsubasa Réservoir Chronicle (2)
Shaman King (3)
Gravitation (3)
Creamy Mami (1)
Saint Seiya (2)
Dragon Ball Z (9)
Dragon Ball (1)
Evangelion (1)
Bleach (7)
Utena (1)
I'll Generation Basket (1)
Eyeshield 21 (1)
Ranma 1/2 (3)
Bubblegum crisis (1)
Les mystérieuses cités d'or (1)
Red River (1)
Samouraï Deeper Kyo (3)
Nana (4)
Alice 19th (1)
Chobits (1)
Inuyasha (3)
Sous le signe des Mousquetaires (3)
St Seiya (2)
Death Note (2)
One Piece (13)
Fairy Tail (20)
Full Metal Alchemist (4)
Dengeki Daisy (2)
Yu-Gi-Oh! (5)
Maid-sama (1)
Hakuouki (1)
Black Butler (4)
Hunter X Hunter (2)
Les douze royaumes (1)
Garasu no Kamen (3)
Pokémon (1)
D.Gray-man (1)
Calendrier événements
Jeudi 21 Juin 2018

<< Juin 2018 >>

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Sorties manga - News du site - Fanfictions - Mixte - Salons

Coup de coeur

Card Captor Sakura Clear Card Arc

Sakura revient !
En voilà une bonne nouvelle, notre petit chasseuse de carte fait son retour ! Suite (vu : 1049)

Japan Expo 2016

Japan Expo est LE rendez-vous des amoureux du Japon, nouveau rendez-vous du 7 juillet au 10 juillet 2016 Suite (vu : 3541)