Fanfictions

Toutes En-cours One-Shot Achevée


Pages : 1


La Dame à la Licorne

Johanovitch

0 comemntaire - Poster un commentaire -

Niveau : [13+] Résumé : Maintenant que vous avez lu (j’espère) "Un Monde d’Arcs-en-ciel", vous pouvez lire la toute première fanfiction que j’ai écrite. Toutes les fictions sur GNK se terminent par la réunion du couple Maya/Masumi. Toutes ? Non, il y a deux exceptions : celle de mon amie Zulma du forum GNK, dans laquelle Maya meurt à la fin et la mienne, où elle finit par tomber amoureuse de… Vous le devinerez dès la fin du premier chapitre !

Disclaimer : Tous les personnages, sauf Fujiyawa Yumi, que j’ai inventée, appartiennent à la mangaka Miuchi Suzue.


Chapitres : 11 . 12 . 10 . 13 . 14 . 15 . 16 . 17 . 18 . 9 . 1 . 2 . 8 . 3 . 4 . 5 . 6 . 7 .
Chapitre 12 :: Une nuit de rêve

Maya errait dans la rue, continuant à sangloter. Les mots de Masumi repassaient en boucle dans sa tête. D’habitude, quand elle allait mal, c’est Rei qui arrivait à la réconforter. Rei, retrouver Rei et se jeter dans ses bras… Elle se hâta d’aller vers le restaurant où travaillait à temps partiel son amie. Lorsqu’elle fut devant la porte, un souvenir lui revint. Quelques années plus tôt, elle avait raconté Blanche Neige à des élèves de maternelle en attendant que les acteurs, qui étaient en retard, arrivent. Lorsqu’ils furent là, les enfants hurlèrent pour entendre Maya raconter la fin de l’histoire. Vexés d’avoir dû attendre qu’elle finisse, ils lui avaient signifié son congé en lui remettant sa paye. Choquée par cette attitude, elle était venue trouver Rei dans le restaurant et avait bondi dans ses bras en pleurant, au grand dam des jeunes filles présentes dans la salle. Rei eut beau leur dire que Maya était comme sa petite sœur, leur rancœur ne désarma pas. Toutes ces filles croyaient que Rei était un garçon et en étaient amoureuses. Les huit cafés au lait que lui offrit Rei ne réussirent pas à la réchauffer. Elle sentait dans son dos les regards assassins de l’assistance et était parcourue par de longs frissons. Non, elle ne pouvait pas déranger Rei à son travail et lui causer les mêmes ennuis. Habituellement, dans ces situations, c’était Masumi qui, par ses moqueries, la faisait réagir et la remettait sur les rails. Mais là, il était le nœud du problème. Alors, vers qui se tourner ? Ayumi ! Elle seule saurait l’aider. Elle prit son portable et composa le numéro d’Ayumi.

– Ayumi… Je… Je me sens très mal… viens, je t’en prie…

– Maya, dis-moi où tu es. J’arrive tout de suite.

– Je suis… devant le restaurant… où Rei travaille.

– Bon, ne bouge pas, je te rejoins immédiatement.

Ayumi n’avait pas suivi Maya lorsqu’elle était allée au rendez-vous de Masumi. Elle était retournée dans le petit parc, et là, assise sur la balançoire, elle se sentait angoissée.

De Yuu, il n’y avait pas grand-chose à craindre, songea-t-elle. Bien qu’étant adulte, c’est encore un enfant par certains côté. Pas capable de comprendre qu’il a définitivement perdu Maya. Mais Hayami-san, c’est une autre histoire ! C’est un homme. Maya l’aime et je la sens prête à lui céder... Pourvu que…

La sonnerie de son portable la tira de ses réflexions. Son cœur fit un bon quand elle reconnut la voix de Maya, Maya qui l’appelle à son secours. Elle se précipite et hèle un taxi. Le restaurant n’était pas très loin et elle y arrive rapidement. Là, elle trouve Maya, recroquevillée par terre, appuyée au mur du restaurant, le visage ravagé de larmes. Son cœur se serre de la voir dans cet état et elle l’appelle aussitôt.

– Maya, je suis là. Que se passe-t-il ?

En l’entendant, Maya se relève et se jette dans ses bras.

– Ayumi… je… j’ai mal… j’ai si mal…

Ayumi la fait monter dans le taxi et lui dit :

– Viens, nous allons chez moi. Tu pourras t’y reposer et reprendre tes esprits.

Sur le chemin, la voix entrecoupée de sanglots, Maya raconte à Ayumi son entrevue avec Masumi. Ayumi est à la fois soulagée qu’il ne se soit rien passé d’irréparable et furieuse que Masumi ait osé briser le cœur de sa Maya, mais en même temps heureuse qu’il ne soit plus son rival.

– Écoute, Maya. Demain je vais passer quelques jours dans un onsen dans l’arrière pays. C’est un endroit tranquille et éloigné de la ville. Viens avec moi, je t’en prie. Cela te fera du bien de t’éloigner un peu de Tokyo. Je préviendrai Rei que je t’enlève. Allez, accepte.

– Merci, Ayumi, tu es si gentille avec moi. J’accepte avec joie ton invitation.

Peu après, elles arrivent à la résidence Himekawa. Maya revit avec une pointe de nostalgie cet endroit où elle avait séjourné quelques temps.

– Je suis rentrée, Baya. Regarde qui m’accompagne.

– Oh ! Maya Ojô-sama, soyez la bienvenue. Je suis si heureuse de vous revoir.

– M-Merci, Umeno-san. Excusez-moi pour le dérangement.

– Vous ne me dérangez pas du tout, voyons. C’est un réel plaisir de vous accueillir à nouveau.

– Baya, fais-nous préparer un dîner léger, s’il te plaît.

– Volontiers, Ayumi Ojô-sama. Je m’en occupe tout de suite.

– Maya, mets-toi à ton aise. Tu connais la maison, n’est-ce pas ? Je vais avertir Rei que je te garde quelques jours.

Elle quitte le salon pour aller téléphoner dans le bureau de son père.

– Allô ? Rei, ici Ayumi. Maya est avec moi, ne t’inquiète pas. Elle a rompu avec Hayami-san et elle est complètement anéantie. Je l’emmènerai demain se reposer dans un onsen. Cela ne te dérange pas ?

Rei ne répond pas tout de suite. Connaissant les sentiments d’Ayumi pour Maya, elle se demandait si… Mais elle n’avait pas le choix pour le bien de Maya. Après quelques secondes, elle dit :

– Ayumi-san, tu es amoureuse de Maya, n’est-ce pas ? Réponds-moi franchement.

Ayumi est abasourdie. Maya lui avait dit que Rei était très intuitive, mais elle n’aurait jamais cru que ce fût à ce point.

– O-Oui. Je l’aime depuis le jour où nous nous sommes rencontrées, et mon amour n’a cessé de grandir avec le temps. Je… Je l’aime tant… Je ne te choque pas, j’espère…

– Non, pas vraiment. Après tout, l’important est d’aimer, n’est-ce pas. Bon, je te fais confiance. J’aime Maya comme ma petite sœur. Elle a beaucoup souffert depuis son plus jeune âge et elle est fragile. Prends bien soin d’elle, et si tu peux, rends-la heureuse.

– Je te le promets, Rei. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour ça. Merci de ta compréhension et de ta confiance.

De retour dans le salon, elle trouva le dîner servi. Maya avait une petite mine et ses yeux étaient rouges d’avoir autant pleuré.

– Merci, Ayumi. Merci d’avoir ramassé la loque que je suis devenue. Je ne savais plus vers qui me tourner, tu comprends…

– Tu n’es pas une loque. Tu ne le seras jamais. Si Hayami-san a été incapable de voir la fille formidable que tu es, tant pis pour lui. C’est qu’il ne te mérite pas. Écoute, après le diner, nous irons prendre un bain ensemble. Cela te détendra. D’accord ?

Après le léger repas auquel Maya ne toucha quasiment pas, elles allèrent dans l’immense salle de bain attenante à la chambre d’Ayumi.
Lorsque Maya fut dévêtue, Ayumi étouffa un cri de surprise. Qu’était devenue la petite fille aux membres graciles et à la poitrine quasiment plate ? Maya n’avait que très peu grandi en taille, mais son corps s’était harmonieusement développé.

Maya… Tes bras, tes seins, ta taille, tes hanches, tes jambes... Tout est en proportions parfaites. Tu as un corps de déesse, qui n’a rien à envier au mien. Comme je voudrais que toutes ces splendeurs soient miennes !

En rougissant, elle sentit une vague de chaleur et de désir l’assaillir. Maya, toujours choquée par les évènements de la journée, n’avait pas fait attention à la perfection du corps d’Ayumi ni à son brusque émoi.

– Maya, laisse-moi te laver les cheveux et le dos. Cela me ferait plaisir.

– Si tu veux, mais à condition que je te rende le même service.

Maya s’assit sur le petit tabouret et Ayumi s’agenouilla derrière elle. Elle lava les longs cheveux bruns et soyeux de Maya, puis, la main posée sur son bras, elle lui frotta le dos.

Quelle peau douce et si blanche. Ni Hayami-san, ni aucun homme d’ailleurs, ne mérite ces parfaits trésors.

À son tour, Maya lava les longs cheveux roux d’Ayumi et lui frotta le dos.

Ayumi est si bonne avec moi. J’ai bien de la chance d’avoir une telle amie. Merci, Ayumi. Merci de prendre si bien soin de moi.

Après s’être rincées, elles entrèrent dans l’immense baignoire. L’eau était à température idéale et Maya sentit tous ses muscles se détendre. Elle se sentait mieux, et la présence d’Ayumi à ses côtés la rassurait. Après s’être séchées, elles sortirent de la salle de bain et Ayumi prêta une de ses chemises de nuit à Maya.

– Elle risque d’être un peu grande pour toi, mais demain, je t’en achèterai une à ta taille. Viens, je vais te montrer ta chambre.

Maya l’arrêta. Après une courte hésitation, elle lui dit :

– Euh… Ayumi… Je crains, si je suis seule, de ne pas arriver à trouver le sommeil et de penser à tout ce qui me fait encore si mal. Est-ce que… est-ce que je peux dormir avec toi, si ça ne te dérange pas ?

Ayumi rougit et son cœur se mit à battre la chamade. Avoir Maya près d’elle dans son lit. Jamais, dans ses rêves les plus fous, elle n’aurait osé espérer cela.

– Bien sûr, Maya, cela ne me dérange pas. Et puis, tu as besoin de te reposer. Nous partirons assez tôt demain. Bien, alors allons nous coucher.

Maya, en toute innocence, se blottit contre Ayumi. Elle entendait le battement régulier du cœur de son amie. Cela l’apaisa et, après lui avoir souhaité une bonne nuit, elle ne tarda pas à s’endormir. Ayumi déposa un léger baiser sur son front. Puis, regardant le ciel de lit, elle pensa :

Ma Dame, Licorne, protégez le sommeil de deux vierges qui vont dormir sagement. J’espère que demain, il en sera tout autrement.

Puis elle se souvient de ce que Maya lui avait raconté au sujet de la nuit passée dans le vieux temple.

Comme vous avez dû souffrir cette nuit-là, Hayami-san, tout comme je vais souffrir moi aussi cette nuit, et curieusement pour la même raison.

Le lendemain, tôt dans la matinée, elles se rendirent à l’onsen.

oOo


Dans sa villa d’Izu, Masumi s’était accoudé à la rambarde du balcon de son bureau. Il regardait la mer en contrebas de la falaise.

Maya… Mon amour, mon soleil, ma raison de vivre… Me pardonneras-tu jamais d’avoir brisé ton cœur et tes rêves ? Mais je n’avais pas le choix. C’était le seul moyen de te sauver. Tu as ta passion du théâtre qui t’aidera à avancer, et peut-être qu’un jour, tu rencontreras celui qui pourra te rendre heureuse. Moi, je n’ai pas cette chance, tu étais ma seule raison de vivre. À quoi bon poursuivre une existence vide et sans amour ? Otô-san, Shiori, vous m’avez obligé à blesser Maya et m’avez interdit toute chance de bonheur par votre odieux chantage. Assumez-en maintenant la conséquence.

Il entre dans la pièce, s’assied à son bureau et ouvre le premier tiroir. Sur des dossiers se trouvait un pistolet automatique. Il vérifie que le chargeur est plein, enlève le cran de sureté et arme le canon.

Otô-san, quand vous m’avez offert ce pistolet, vous ne pouviez vous douter de l’usage que j’en ferais un jour. N’est-ce pas ironique ?

Le pistolet en main, le doigt sur la détente, il l’amène lentement à sa tête et appuie le canon sur sa tempe. Il n’avait pas entendu les coups discrets frappés à la porte.

À suivre…


Poser un commentaire
Chapitres : 11 .12 .10 .13 .14 .15 .16 .17 .18 .9 .1 .2 .8 .3 .4 .5 .6 .7 .


Retour plan

 

Le réseau

Liste des catégroies
Angel Heart (4)
Angel Sanctuary (1)
Candy Candy (5)
Captain Tsubasa (7)
Card Captor Sakura (32)
Cat's Eye (4)
City Hunter (88)
Fly (1)
Fruits basket (30)
Fushigi Yugi (2)
Gundam Wing (8)
Lady Oscar (4)
Naruto (55)
Paradise Kiss (1)
Sailor Moon (34)
Slayers (2)
Tokyo Babylon (6)
Escaflowne (2)
Le voyage de Chihiro (2)
X-1999 (8)
Tsubasa Réservoir Chronicle (2)
Shaman King (3)
Gravitation (3)
Creamy Mami (1)
Saint Seiya (2)
Dragon Ball Z (9)
Dragon Ball (1)
Evangelion (1)
Bleach (7)
Utena (1)
I'll Generation Basket (1)
Eyeshield 21 (1)
Ranma 1/2 (3)
Bubblegum crisis (1)
Les mystérieuses cités d'or (1)
Red River (1)
Samouraï Deeper Kyo (3)
Nana (4)
Alice 19th (1)
Chobits (1)
Inuyasha (3)
Sous le signe des Mousquetaires (3)
St Seiya (2)
Death Note (2)
One Piece (13)
Fairy Tail (20)
Full Metal Alchemist (4)
Dengeki Daisy (2)
Yu-Gi-Oh! (5)
Maid-sama (1)
Hakuouki (1)
Black Butler (4)
Hunter X Hunter (2)
Les douze royaumes (1)
Garasu no Kamen (3)
Pokémon (1)
D.Gray-man (1)
Calendrier événements
Jeudi 21 Juin 2018

<< Juin 2018 >>

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Sorties manga - News du site - Fanfictions - Mixte - Salons

Coup de coeur

Card Captor Sakura Clear Card Arc

Sakura revient !
En voilà une bonne nouvelle, notre petit chasseuse de carte fait son retour ! Suite (vu : 1049)

Japan Expo 2016

Japan Expo est LE rendez-vous des amoureux du Japon, nouveau rendez-vous du 7 juillet au 10 juillet 2016 Suite (vu : 3541)