Fanfictions

Toutes En-cours One-Shot Achevée


Pages : 1


Les nouvelles aventures de Fairy Tail : la princesse au bois rêvant

Usagi-chan

0 comemntaire - Poster un commentaire -

Niveau : [R] Résumé : Le futur est-il vraiment déjà écrit, et notre destin tout tracé ? Nous, on n’y croit pas une seule seconde ! Nous sommes des mages de Fairy Tail, et notre avenir, il n’y a que nous qui puissions en décider ! Si tu n’aimes pas ce que tu vois, alors lève-toi et bats-toi pour que demain existe !

Disclaimer : La plupart des personnages ainsi que l'univers appartiennent à Hiro Mashima. Les personnages qui ne font pas partie de Fairy Tail sont à moi.


Chapitres : 1 . 2 . 3 . 4 . 5 . 6 . 7 . 8 . 9 .
Chapitre 8 :: CHAPITRE 7 : Contre-attaque ! … Comment ça, Wendy a redisparu ?

Lucy sentit une main osseuse se refermer sur son poignet, elle hurla et donna une forte secousse. Son adversaire la lâcha et elle accéléra, courant le plus vite qu’elle pouvait. Elle avait le souffle court, les yeux écarquillés de terreur, elle entendait leurs râles, elle sentait presque leurs mains sur son cou, l’étranglant à nouveau.
Tout à coup, elle trébucha. Alors qu’elle tombait, elle pensa que c’était fini, qu’ils allaient l’attraper et que personne ne pourrait l’aider. Il ne fallait pas que l’on vienne la secourir, cela ne les rendrait que plus fort. Elle ferma les yeux et attendit le choc. Qui ne vint jamais. Une main se referma brusquement sur son bras et la tira vers l’avant. Cette main, chaude et réconfortante, elle ne pouvait pas la confondre avec les leurs, froides et terrifiantes. Cela pouvait paraître idiot vu les circonstances, mais elle se sentit en sécurité. Les râles s’éloignèrent, sa terreur aussi. La constellationniste se remit à courir, et rouvrit les yeux pour découvrir que Natsu la regardait d’un air furieux.

- Je t’interdis d’abandonner, tu m’entends !

Puis, son regard s’adoucit et il lui sourit, de son sourire si caractéristique et irrésistible, qui lui donnait envie de sourire elle aussi. Son cœur finit de se réchauffer et elle reprit courage. Ils devaient y arriver, ils étaient des mages de Fairy Tail !
Ils s’arrêtèrent, la jeune fille regarda autour d’elle et vit que, bien qu’ils soient cernés, ses compagnons se battaient toujours en défendant chèrement leur vie. Cependant, cela ne faisait qu’augmenter la force et la rapidité de leurs ennemis. Lucy vit Gray geler un des zombies qui arrivait derrière Juvia, pendant que celle-ci tranchait ceux qui leur faisaient face, puis en enfermer d’autres dans son Water Lock, dont ils se libérèrent quelques instants plus tard, après avoir comme absorbé l’eau. Gray semblait épuisé, il avait utilisé beaucoup de magie en créant ses murs de glace. Juvia ne semblait pas souffrir des attaques, lorsqu’elle avait le temps de transformer son corps en eau. Malheureusement, elle commençait elle aussi à manquer de magie, et elle ne se régénérait plus aussi rapidement. Erza transperçait leurs ennemis de ses épées, en essayant de les ferrer aux arbres, où ils ne restaient pas longtemps. Happy et Sharuru attrapaient leurs amis lorsqu’ils étaient acculés et les reposaient plus loin.
Natsu était reparti à l’attaque, et la blonde vit son coup de poing enflammé fortifier un des mort-vivants. Alors, elle eut un déclic.

- Arrêtez d’utiliser la magie ! leur cria-t-elle. Ils l’absorbent et l’utilisent pour se renforcer ! Si on se bat à mains nues, on pourra peut-être y arriver !

Elle se redressa, attrapa son fouet et se jeta sans attendre sur le cadavre le plus proche, qui s’avançait vers elle. Elle le frappa de toutes ses forces et réussit à lui arracher un bras. L’odeur était insupportable, les râles de son adversaire lui donnaient toujours des frissons, mais Lucy tint bon. Elle recommença plusieurs fois et nota qu’à chacune de ses tentatives, son adversaire se régénérait moins rapidement. En voyant ça, ses amis adoptèrent sa technique et se mirent à se battre sans magie.
Ils pouvaient désormais reprendre le dessus, mais devaient aussi se rapprocher bien plus de leurs ennemis afin de les atteindre. Ils étaient donc plus facilement touchés, et bientôt, si le nombre zombies avait diminué, les cinq mages étaient à bout de souffle et présentaient des blessures plus moins profondes et graves. Lucy avait l’avantage d’avoir un fouet, mais elle était aussi moins habituée que les autres au combat rapproché et moins rapide, elle avait donc autant de plaies que ses amis. Néanmoins ils continuaient, et peu à peu, furent moins harcelés, à mesure que le nombre d’ennemis diminuait. Il leur en restait tout de même une bonne quinzaine. Ils se retrouvèrent encerclés une fois de plus.

- Ils commencent à me plaire ! s’exclama Gray alors qu’un corps s’approchait de lui.

Il lui décocha un formidable coup de pied, qui le fit décoller, puis atterrir quelques mètres plus loin.

- Si t’es fatigué, lui répondit Natsu un sourire moqueur aux lèvres, t’as qu’à te reposer et me les laisser ! Allez, va faire dodo, laisse les vrais mages s’en occuper !
- Ben voyons ! Quand j’en aurais fini avec ces crétins, je m’occuperai de ton cas !
- Hé, qu’est-ce que tu dis de ça : celui qui s’en fait le plus à partir de maintenant gagne et l’autre doit exécuter ses ordres pendant toute une semaine.
- Adjugé vendu ! T’es prêt stupide avaleur de flammes ? Tu vas en baver pendant sept jours !
- Viens pas pleurer quand tu perdras, pervers en caleçon !

Gray ne perdit pas de temps à se demander où avaient bien pu passer ses vêtements, ils se jetèrent tous les deux sur le cadavre le plus proche et l’abattirent d’un double coup de poing.

- Celui là compte pour moi ! hurla Natsu.
- Rêve ! Tu l’as à peine touché !

Enragés, ils s’apprêtaient à repartir à l’attaque, quand tout à coup, les corps en décomposition disparurent. Soudainement, comme s’ils n’avaient jamais été là. Natsu, pris par son élan, en perdit l’équilibre et s’écrasa tête la première contre un arbre. Les autres se regardaient, perplexes, sans baisser leur garde au cas où cela soit un nouveau piège. Mais il ne semblait plus rien se passer. L’odeur de putréfaction avait aussi disparu. Seuls une brise légère et le gazouillis des oiseaux perturbaient la paix qui régnait à présent dans la forêt.
Lucy fut la première à se relâcher. La jeune fille s’adossa à un arbre et se laissa glisser au sol, épuisée. Elle recensa ses blessures, qui commençaient à la lancer maintenant que l’adrénaline ne faisait plus effet. A part une grosse entaille sur la cuisse et quelques autres moins importantes sur la joue et les bras majoritairement, elle aurait surtout beaucoup de bleus et de courbatures. Juvia vérifia du coin de l’œil que Gray n’était pas trop blessé et fronça les sourcils en voyant la balafre qui courait le long de son dos. Sinon, il avait l’air d’aller bien. Elle-même n’avait pas trop souffert, surtout utilisé trop de magie pour attaquer et se régénérer. Erza n’avait quant à elle pas de vraie blessure apparente, juste quelques égratignures. Happy s’inquiétait du sort de Natsu, qui avait une belle bosse sur la tête de par sa rencontre fracassante avec le tronc d’arbre (duquel il ne restait plus que des brindilles…). Sharuru parcourait les alentours du regard, déterminée à ne pas se laisser surprendre si d’autres ennemis attaquaient de nouveau.
Ils reprenaient leur souffle en silence, quand une voix d’homme s’éleva derrière eux.

- Vous êtes de Fairy Tail, n’est-ce pas ?

Ils se retournèrent comme un seul homme et se remirent en position d’attaque, face au nouveau venu. Il était plutôt grand, avait environ leur âge, les cheveux blonds plutôt longs et un visage fatigué dans lequel deux yeux marron brillaient néanmoins de détermination. « Il est plutôt pas mal, pensa la constellationniste avant de se reprendre, oulà, c’est pas trop le moment Lucy ! »

- Attendez, ne m’attaquez pas ! C’est moi qui ai fait disparaître les incantations !

A ces mots, ils entendirent un rugissement de rage s’élever derrière eux et Natsu les dépassa, s’élançant vivement vers le jeune homme.

- Espèce d’abruti ! s’exclama-t-il en attrapant l’inconnu par le col de son long manteau sombre. Qui t’a demandé d’intervenir ??? J’allais faire de ce crétin de Gray mon esclave pendant une semaine !
- Hé ! Je n’étais pas du tout en train de perdre ! répliqua le mage de glace. Remercie-le Natsu, il t’a sauvé la mise !
- STOP ! hurla Lucy, fatiguée des querelles incessantes de ses deux amis.

Franchement, ils se disputaient vraiment n’importe où et dans n’importe quelles circonstances !

- AYE ! lui répondirent-ils en cœur.

Cela fit sourire Erza. La constellationniste ne payait peut-être pas de mine, mais elle pouvait être redoutable ! Elle n’avait même plus à intervenir
Puis, Titania se tourna vers le jeune homme. Elle nota rapidement qu’il avait des marques rouges et des égratignures autour du cou, ainsi que sur son torse, que laissait deviner sa chemise déchirée. Il s’était vraisemblablement battu. Elle ne savait pas encore s’il pouvait utiliser la magie, mais décida de rester sur ses gardes.

- Qui êtes-vous ? demanda-t-elle d’un ton soupçonneux.

Il n’eut pas le loisir de lui répondre.

- C’est un des ravisseurs de Wendy, s’écria Natsu, je sens la trace qu’on suit depuis ce matin !

A ces mots, tous se tendirent et se préparaient à lui sauter dessus, afin de le forcer à leur rendre la fillette.

- Attendez ! intervint Erza, les arrêtant d’un geste. Qui êtes-vous ? Pourquoi nous avez-vous aidé ? Et comment avez-vous fait ? Pourquoi avez-vous enlevé notre amie ? Et surtout, où est-elle ?

A chacune de ses questions, la jeune femme s’était rapprochée un peu plus du nouveau venu, qui percevait très bien la menace dans son regard et dans sa voix. Il décida de lui dire la vérité, il n’avait pas vraiment le choix. Il n’était pas en état de les affronter, son compagnon était encore inconscient et il avait besoin d’eux.

- Le dragon Slayer des Cieux est notre dernier espoir, alors nous l’avons enlevée. Mais, nous l’avons perdue…
- Perdue ? l’interrompit Sharuru affolée. Comment ça ? Où est-elle maintenant ?
- Nos ennemis nous ont attaqués, nous n’avons rien pu faire, répondit-il désolé. Ils l’ont prise, il faut la récupérer au plus vite, nous avons besoin de ses pouvoirs.
- C’est hors de question ! s’exclama la jeune Exceed, des larmes de colère dans les yeux. Vous avez osé kidnapper une fillette ! Qu’elle soit un Dragon Slayer n’y change rien, jamais je ne vous pardonnerais s’il lui arrive quoi que ce soit… Elle est mon amie…

Sharuru pleurait pour de bon, l’inquiétude qu’elle tentait de refouler la submergeant tout à coup. Elle allait enfin la retrouver, et cet individu, qui avait osé s’en prendre à elle, lui apprenait qu’elle n’était plus avec lui. C’en était trop. L’angoisse lui serrait le cœur, elle ne pouvait plus s’arrêter de sangloter, à genou sur les feuilles qui tapissaient le sol. La voir ainsi attrista terriblement ses amis. Lucy s’approcha d’elle et la prit dans ses bras, retenant difficilement ses larmes. Les autres se tournèrent vers le jeune homme qui affichait un air terriblement coupable, mais toujours déterminé.

- Je vous aiderai à la retrouver, si vous promettez de m’aider en retour.

Avant que les mages lui faisant face, les yeux obscurcis par la colère, ne puissent répliquer, il ajouta :

- Je sais que je ne suis pas en mesure de vous imposer mes conditions, et que vous pourriez facilement me vaincre. Mais si vous le faites, vous ne récupèrerez pas votre amie. Je sais où elle a été emmenée, mais je ne parlerai que si vous me suivez et au moins acceptez d’écouter notre histoire.
- Sûrement pas ! gronda Natsu. Je peux la retrouver facilement !

Il huma l’air autour de lui, avançant en direction du ravisseur, mais ne semblait rien trouver.

- C’est inutile, elle aura masqué sa trace… C’est sa spécialité…
- Elle ? demanda Lucy.

Avant qu’elle n’obtienne de réponse, un gémissement se fit entendre.

- Shin ! s’exclama le jeune homme en se précipitant vers l’origine du bruit.

Il s’agenouilla près d’une forme inerte, cachée par les broussailles.

- Attention, murmura Erza, c’est peut-être un piège.

Tous s’approchèrent prudemment et découvrirent le corps d’un adolescent. Le jeune homme avait des cheveux blonds lui aussi, et paraissait mal en point. Son visage avait perdu ses couleurs et se tordait dans une grimace de douleur. Il était recouvert de sueur. Sa respiration était heurtée et il gisait, inconscient. Penché au dessus de lui, son compagnon était affolé.

- Je vous en prie, dit-il dans un souffle, je ne supporterais pas de perdre mon frère aussi.

Erza s’agenouilla devant lui et lui releva la tête, découvrant ainsi son visage dévasté par la peur. Cette angoisse de perdre un être cher, elle ne la connaissait que trop bien. Elle put lire sa sincérité dans son regard. Mais ils avaient commis une redoutable erreur en s’attaquant à un membre de leur guilde, et elle ne le leur pardonnerait pas si facilement.

- Nous acceptons de vous suivre, murmura-t-elle en le regardant droit dans les yeux, mais si vous essayez de nous tromper, vous le regretterez amèrement.
- Erza ! s’indigna Gray. Comment peux-tu faire confiance à ce type ?
- Il nous a aidés, et il ne semble pas avoir vraiment d’autre choix, lui répondit-elle en se relevant. Nous non plus d’ailleurs. Natsu, as-tu pu retrouver la trace de Wendy ?

Le jeune homme avait continué à chercher, avec l’aide d’Happy.

- Non, je ne sens rien du tout, répondit-il, dépité. Je ne comprends pas ce qu’il se passe. Que ce soit à terre où dans les airs, on dirait qu’elle s’est volatilisée.
- Alors c’est décidé, nous y allons.

Elle leur jeta un regard qui les dissuada de protester. Même Sharuru ne s’y risqua pas. La jeune femme savait qu’ils étaient tous bouleversés par la tournure que prenaient les évènements et qu’ils commençaient à se disperser. Elle devait faire preuve d’autorité pour les maintenir soudés, sinon ils n’arriveraient pas à se mettre d’accord et perdraient un temps précieux.

- Je vous remercie ! Votre amie ne craint aucun danger pour l’instant, alors ne vous inquiétez pas trop pour elle.
- Ne vous méprenez pas. Tout ce qui nous intéresse, c’est sauver Wendy.

Le jeune homme avait hissé son frère sur son dos et commençait à avancer à travers la clairière.

- Je le sais bien… C’est par là. Au fait, je m’appelle Chuujou. Erza, n’est-ce pas ? Est-ce que par hasard vous seriez… Titania no Erza ?
- Exactement. Ne trainons pas.

Si la reine des fées était avec eux, ils avaient peut-être une chance de s’en sortir, pensa Chuujou. Le tout était de les convaincre, elle et ses amis, de les aider.

Lucy ne pouvait pas avancer. Elle avait peiné à faire quelques pas lorsqu’ils avaient découvert le corps de Shin. Sa blessure à la cuisse était plus profonde qu’elle ne l’avait pensé et la faisait énormément souffrir. Elle étouffa un cri de douleur et tomba à genoux.

- Ouh !
- Lucy, ça ne va pas ? s’inquiéta Natsu.

Lorsqu’il vit la cuisse de son amie, son regard se durcit et ses lèvres se pincèrent. Il n’aimait pas du tout la savoir blessée, et encore moins la voir souffrir. Elle saignait et visiblement, elle ne pouvait pas faire un pas. C’était embêtant. Il eut soudain une illumination. Il défit son écharpe et commença à la lui nouer autour de la cuisse.
Lucy sursauta au contact des mains chaudes de son ami sur sa peau. Elle le regarda faire puis ferma les yeux et pendant quelques instants elle oublia sa douleur, ne ressentant que les caresses de Natsu, s’imaginant que ses mains remontaient lentement. Puis, elle se rendit compte de ce qu’elle faisait et elle rouvrit ses yeux d’un seul coup, son cœur s’affolant. Elle eut honte de sa réaction et pria pour qu’il ne l’ait pas remarquée. Même s’il y avait fort à parier que si.

- Tu veux que je te porte ? lui demanda-t-il, l’air concerné.

Il s’était accroupi et attendait que la jeune fille grimpe sur son dos. Finalement, il ne s’était peut-être aperçu de rien. Elle commença à s’approcher, puis se ressaisit.
« IIIIIIIIK ! Non mais ça va pas ? Je suis en minijupe moi ! Pas moyen ! »

- Euh, merci Natsu, c’est gentil, mais… aïe ! « Ah zut, je ne peux vraiment pas marcher ! Mais qu’est-ce que je vais faire ? Je ne peux pas accepter quand même… Oh, je sais ! »

Elle attrapa une clé d’argent sur son trousseau, qui était heureusement toujours à sa place, et s’exclama :

- Ouvre-toi ! Porte de l’horloge ! Horologium !
- Lucy, c’est bête, s’exclama Natsu, tu vas utiliser de la magie pour rien !
- ‘Ne t’inquiète pas, il m’en reste des tonnes !’ dit-elle.
- Lucy fait toujours des choses bizarres, intervint Happy qui voletait autour de Natsu. C’est normal, c’est parce qu’elle est bizarre !
- ‘grrrmmbl grrrmmbl’ dit-elle.

Elle s’évertua à ne pas regarder le jeune homme, sa peau la brûlant toujours à l’endroit où Natsu l’avait touchée.



…………………………………………………….



La jeune femme venait d’arriver dans la salle de transfert du manoir. Devant elle se trouvait un homme, de quelques années son aîné. Il la regardait d’un air indifférent, presque blasé. Le portail qu’il avait créé pour permettre à sa complice d’aller et de revenir se referma, il se détourna sans un mot et quitta la salle.
« Cet homme me fait froid dans le dos, songea-t-elle, enfin, moins que Gensou ou Sae. Ces types sont barges, je n’aimerais pas avoir à les affronter. Enfin peu importe, bientôt tout ceci sera serra derrière moi et je pourrais recommencer à zéro. »
Elle raffermit sa prise sur la fillette toujours inconsciente qu’elle transportait sur son dos et eut une grimace de douleur. Shin avait réussit à la blesser avant de s’écrouler, luttant contre son poison. Elle en avait profité pour s’enfuir par le passage ouvert en emportant la fillette.
Il l’avait repoussée de toutes ses forces, et sa bourrasque avait propulsé la jeune fille qui avait violemment heurté le sol. Elle était frustrée. Elle avait préparé une demi-douzaine de nouvelles substances, mais aucune n’avait atteint le jeune homme, qui les avait balayées facilement grâce au vent. Pour le toucher, elle avait dû faire semblant de s’attaquer à son frère. Cela avait déstabilisé le jeune mage qui n’avait pu éviter le poison qu’elle lui lançait. Mais il s’agissait d’un de ses anciens poisons, pas un de ceux qu’elle aurait voulu tester. C’était celui qu’elle avait mis au point quand elle était petite pour échapper à l’école lorsqu’elle n’avait pas envie d’y aller et provoquait un léger état fébrile. Bien sûr, elle l’avait énormément renforcé depuis et Shin devait vraiment passer un sale quart d’heure, mais sa vie ne serait pas en danger. Au moins comme ça, il leur resterait sûrement un antidote et ils n’auraient pas trop de mal à le soigner. Après tout, elle ne souhaitait pas sa mort, ni celle de sa sœur et de son père, juste qu’ils la laissent tranquille et se tiennent en dehors de tout ça. Mais elle savait bien qu’il y avait peu de chance pour que cela arrive, alors elle devrait régler le problème très vite, avant que sa sœur ne fasse une bêtise. Elle allait lui prouver qu’elle était capable de tous les sauver seule et que personne n’avait besoin de mourir. Et après, elle ne rentrerait pas. Elle était partie pour une bonne raison, et rien n’avait changé de ce côté-là. Seulement, elle avait découvert les intentions de son nouveau maître seulement une fois intégrée à sa nouvelle guilde. Si elle voulait empêcher qu’il s’en prenne à eux, il était tout de même hors de question qu’elle leur pardonne. Ou plutôt, qu’elle lui pardonne, à elle.

Alors, qu’elle réfléchissait, elle sortit de la salle à son tour. La jeune femme tourna directement sur sa droite, emprunta un long couloir, tourna à droite à nouveau pour prendre un escalier de pierre en colimaçon. Elle descendit dans la pénombre. Il n’y avait plus de fenêtre ici, seulement des torches qui permettaient de voir à quelques marches. Elle arriva enfin en bas et poussa une lourde porte en bois, après avoir fait tourner dans la serrure une grosse clé d’argent qu’elle avait prise au mur. Elle avança dans un autre couloir, éclairé lui aussi par des torches. Elle s’arrêta devant une petite cellule, sans porte apparente, qui comportait pour tout mobilier un vieux matelas surmonté d’une couverture mitée et un seau. Elle posa sa main sur l’ouverture dans le mur et elle fut arrêtée, comme si le mur continuait. Le champ de force était en place.
Elle soupira. Elle n’aimait pas du tout cet endroit qui empestait l’humidité. Elle s’y sentait oppressée. On ne voyait pas le ciel ici, on n’y sentait pas le vent ni la verdure. Après tout, sa magie étant liée à la nature, elle n’avait jamais pu supporter d’être enfermée trop longtemps. Elle avait d’ailleurs causé pas mal de soucis à ses parents, lorsque petite, elle refusait de rester en classe et se sauvait pour jouer dans la forêt, les champs ou les prairies. Elle entrainait souvent sa sœur avec elle, et elles faisaient l’école buissonnière toutes les deux. Elles se faisaient immanquablement gronder, mais ça ne les empêchait pas de recommencer, Yume n’appréciant pas plus qu’elle de rester cloitrée entre quatre murs.
Une vague de nostalgie s’empara d’elle, qu’elle repoussa aussitôt. Cette époque était révolue. Tout avait changé lorsqu’il avait choisi sa sœur. Non, tout avait changé bien avant ça, ce jour maudit où leur mère était morte. Leur destin avait été bouleversé. Les rêves avaient commencé, les rôles avaient été redistribués, l’héritière choisie. Son rejet n’avait été que la goutte d’eau. Leur histoire était déjà écrite, et il n’y avait plus de place pour elle là-bas. Il n’y avait pas besoin de deux prêtresses et elle ne possédait pas ce pouvoir. Elle avait vécu dans l’ombre de sa sœur trop longtemps et ne le supportait plus. Il fallait que ça s’arrête. Alors, elle l’avait suivi lorsqu’il était parti, dans l’espoir qu’il changerait d’avis. Et maintenant, elle ne pouvait plus revenir en arrière. Si elle le faisait, elle le perdrait. Elle l’avait vu.
Sa nuque la brûla, à l’endroit où elle avait porté le tatouage formé d’un croissant de lune entourant une étoile à cinq branches. Les symboles des lumières éclairant la nuit et montrant le chemin à ceux qui pouvaient le voir, ou dreaming lights. Elle ignora cette sensation.
La jeune femme fit pousser une épine sur la liane enserrant les poignets de la fillette et se piqua. Elle posa son doigt d’où perlait une goutte de sang sur le mur, à côté de l’entrée de la cellule et traça un soleil à huit rayons, enfermé sous un dôme, emblème de sa nouvelle guilde, Dark Holders. Elle trouvait cela ironique qu’ils utilisent l’image du soleil, mais finalement, c’était terriblement adapté. Il n’y avait pas de lumière ici, car toute lueur était emprisonnée et peu à peu s’éteignait, ne laissant qu’un chemin lugubre et le désespoir. Mais elle devait tenir, si tout allait bien elle ne serait plus ici longtemps. D’une façon ou d’une autre, tout serait bientôt terminé.
Le sang disparut, absorbé par la pierre. Elle pouvait passer. Elle entra, portant toujours la petite fille. Elle fit disparaître les lianes et posa l’enfant sur le matelas. Elle ressortit et retraça le symbole, mais sans utiliser son sang. Elle reposa la main dans l’entrée, pour vérifier, même si c’était inutile. Le champ de force était à nouveau activé. Le Dragon Slayer ne pourrait pas utiliser la magie ici. Ces cellules étaient conçues pour l’absorber de l’intérieur.
Elle se détourna, s’efforçant de ne pas penser à la fillette qu’elle venait de laisser dans une cellule insalubre et qu’elle entendait se réveiller. Ses yeux verts étaient déterminés. Ses longs cheveux roux ondulaient jusqu’à sa taille alors qu’elle remontait vers la surface, laissant voir un tatouage rouge sang entre ses reins, formé d’un soleil enfermé sous un dôme.


……………………………………………………



Wendy ouvrit les yeux. Elle avait mal à la tête. Elle avait l’esprit un peu confus et la désagréable impression d’avoir fait un mauvais rêve, mais sans s’en souvenir. Elle ne distinguait pas grand-chose dans la pénombre. Puis, la fillette eu un sursaut. Elle devait se dépêcher, elle partait en mission aujourd’hui !

- Sharuru, dépêche-toi, on va être en retard !

Son cerveau encore embrumé nota que l’écho était différent de d’habitude. Elle se redressa et s’assit sur… un vieux matelas dégoûtant ? Une odeur de cave humide régnait. Elle leva les yeux, un peu plus habituée à l’obscurité, et vit des murs de pierre qui l’entouraient. Elle n’était pas dans sa chambre à Fairy Hills !

- Où suis-je ? Sharuru tu es là ? murmura Wendy, effrayée.

Soudain, ses souvenirs revinrent. Elle se rappela l’attaque qu’elle avait subie, et revit Sharuru être envoyée sans ménagement sur le mur de Fairy Tail. Elle entendit des bruits de pas qui s’éloignaient, puis celui d’une lourde porte qui se refermait.

- Il y a quelqu’un ? appela-t-elle.

Un silence pesant lui répondit. Elle se releva et vit qu’il n’y avait pas de porte à sa cellule. Elle se précipita au dehors. Ou du moins, elle essaya. Mais quelque chose d’invisible lui bloqua le chemin. Elle essaya d’utiliser ses pouvoirs, en vain. La peur qu’elle retenait prit le dessus et des larmes de panique roulèrent sur ses joues.
Elle était seule. Elle était prisonnière.


Poser un commentaire
Chapitres : 1 .2 .3 .4 .5 .6 .7 .8 .9 .


Retour plan

 

Le réseau

Liste des catégroies
Angel Heart (4)
Angel Sanctuary (1)
Candy Candy (5)
Captain Tsubasa (7)
Card Captor Sakura (32)
Cat's Eye (4)
City Hunter (88)
Fly (1)
Fruits basket (30)
Fushigi Yugi (2)
Gundam Wing (8)
Lady Oscar (4)
Naruto (55)
Paradise Kiss (1)
Sailor Moon (34)
Slayers (2)
Tokyo Babylon (6)
Escaflowne (2)
Le voyage de Chihiro (2)
X-1999 (8)
Tsubasa Réservoir Chronicle (2)
Shaman King (3)
Gravitation (3)
Creamy Mami (1)
Saint Seiya (2)
Dragon Ball Z (9)
Dragon Ball (1)
Evangelion (1)
Bleach (7)
Utena (1)
I'll Generation Basket (1)
Eyeshield 21 (1)
Ranma 1/2 (3)
Bubblegum crisis (1)
Les mystérieuses cités d'or (1)
Red River (1)
Samouraï Deeper Kyo (3)
Nana (4)
Alice 19th (1)
Chobits (1)
Inuyasha (3)
Sous le signe des Mousquetaires (3)
St Seiya (2)
Death Note (2)
One Piece (13)
Fairy Tail (20)
Full Metal Alchemist (4)
Dengeki Daisy (2)
Yu-Gi-Oh! (5)
Maid-sama (1)
Hakuouki (1)
Black Butler (4)
Hunter X Hunter (2)
Les douze royaumes (1)
Garasu no Kamen (3)
Pokémon (1)
D.Gray-man (1)
Calendrier événements
Mercredi 13 Décembre 2017

<< Décembre 2017 >>

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Sorties manga - News du site - Fanfictions - Mixte - Salons

Coup de coeur

Card Captor Sakura Clear Card Arc

Sakura revient !
En voilà une bonne nouvelle, notre petit chasseuse de carte fait son retour ! Suite (vu : 131)

Japan Expo 2016

Japan Expo est LE rendez-vous des amoureux du Japon, nouveau rendez-vous du 7 juillet au 10 juillet 2016 Suite (vu : 2550)