Fanfictions

Toutes En-cours One-Shot Achevée


Pages : 1


La Dame à la Licorne

Johanovitch

0 comemntaire - Poster un commentaire -

Niveau : [13+] Résumé : Maintenant que vous avez lu (j’espère) "Un Monde d’Arcs-en-ciel", vous pouvez lire la toute première fanfiction que j’ai écrite. Toutes les fictions sur GNK se terminent par la réunion du couple Maya/Masumi. Toutes ? Non, il y a deux exceptions : celle de mon amie Zulma du forum GNK, dans laquelle Maya meurt à la fin et la mienne, où elle finit par tomber amoureuse de… Vous le devinerez dès la fin du premier chapitre !

Disclaimer : Tous les personnages, sauf Fujiyawa Yumi, que j’ai inventée, appartiennent à la mangaka Miuchi Suzue.


Chapitres : 11 . 12 . 10 . 13 . 14 . 15 . 16 . 17 . 18 . 9 . 1 . 2 . 8 . 3 . 4 . 5 . 6 . 7 .
Chapitre 15 :: Le calvaire

Masumi comprenait mieux maintenant l’étendue du sacrifice qu’avait fait Mizuki pour lui. De victime, il était devenu bourreau à son tour et la douleur qu’il en ressentait lui fit considérer Mizuki de manière différente. Devant elle, il avait toujours gardé ce masque qu’il portait pour se protéger des autres, sans doute parce que, inconsciemment, il lui en voulait de l’avoir “abandonné”. Le fait d’avoir fait la même chose à Maya lui permit d’être enfin lui-même avec son assistante, amie et à présent, confidente.

– Masumi, Maya-chan est à présent avec Ayumi-san, mais crois-tu qu’elle l’aime vraiment ? Ne serait-ce pas plutôt par besoin d’amour après que tu l’aies autant blessée ?

– Non, Saeko, elle l’aime vraiment, j’en suis persuadé. Tu connais Maya aussi bien que moi, n’est-ce pas ? Elle est incapable de mentir, et si elle a dit à Ayumi-kun qu’elle l’aime, elle était absolument sincère.

Mizuki sentit son cœur se serrer. Elle aimait toujours Masumi et aurait fait n’importe quoi pour qu’il soit heureux.

Maya-chan sera certainement heureuse avec l’amour d’Ayumi-san. Mais Masumi, mon Masu-chan chéri, va mener une vie solitaire, sans amour et souffrant du mal qu’il lui a fait. Ce n’est pas juste… Mais peut-être y aurait-il un moyen pour…

– Et si Maya-chan savait pourquoi tu lui as joué cette comédie, tu ne crois pas qu’elle pourrait te revenir ?

– Surtout pas, Saeko ! Si elle me revenait, elle serait en danger de mort. Mon père et Shiori n’hésiteraient pas à mettre leur menace à exécution. D’autre part, tiraillée entre son ancien amour pour moi et son nouvel amour pour Ayumi-kun, elle en souffrirait certainement trop. Et cela, je le refuse. Au moins que mon sacrifice serve à quelque chose !

– Alors tu préfères être le seul à souffrir ? Pourquoi ne pas tout tenter pour retrouver ton bonheur ?

– Je dois expier le crime que j’ai commis envers elle et que par amour, elle m’avait pardonné.

– Tu parles de la mort de sa mère ? Si tu m’avais mise au courant, je t’en aurais certainement empêché. Tu le savais, n’est-ce pas ? C’est pourquoi tu me l’avais caché !

– C’est vrai, Saeko, mais nous parlons dans le vide. Rien ne peut plus être changé à présent. Reprenons le travail, veux-tu ?

oOo


Shiori ne pouvait plus contenir sa colère et sa frustration. En public, Masumi se comportait en parfait mari, aimant et attentionné. Tout le monde croyait qu’ils formaient un couple parfait. Mais en privé, Masumi l’ignorait totalement. Il s’en tenait à ce qu’il lui avait dit le soir de leur nuit de noces. Ils faisaient chambre à part et il la traitait comme une parfaite étrangère, ne daignant même pas lui répondre lorsqu’elle lui adressait la parole. Le mépris total ! Un jour, n’en pouvant plus, elle décida d’ignorer sa fierté et d’aller mettre les choses au point avec lui, au besoin de le supplier de la traiter enfin comme son épouse. Elle se rendit à son travail, et, forçant le barrage de Mizuki, fit irruption dans son bureau.

– Masumi, ça ne peut plus durer comme ça ! Je suis ta femme, tout de même, tu pourrais t’en apercevoir !

– Ma chère, nous nous sommes tout dit le premier soir de notre croisière. Il n’y a rien à ajouter. Si tu le permets, j’ai du travail. Au revoir.

Elle éparpille les papiers qui se trouvaient sur le bureau et s’écrie :

– Non ! Je ne peux pas accepter cela ! J’en ai tant fait pour que tu sois à moi, je suis sûre que je peux te rendre heureux. Je t’aime tant… Ne me rejette pas, je t’en supplie… par pitié…

– Me rendre heureux, toi…? La seule chance que j’avais d’être heureux, c’était avec la femme qui m’était destinée et à qui j’étais destiné. C’était avec Maya, et elle seule. Tu m’as forcé à l’éloigner de moi et à la blesser cruellement. Et tu voudrais que j’aie pitié de toi ?

Shiori, abandonnant toute fierté, tombe à genoux et dit d’une voix plaintive :

– Je… Je sais que j’ai mal agi… Mais, avais-je d’autre choix pour que tu me reviennes ? C’est uniquement par amour pour toi que j’ai fait tout cela. Alors… s’il te plaît… ne pourrais-tu m’aimer un peu ?

– Arrête de délirer ! Si tu m’aimais autant que tu le prétends, alors tu m’aurais laissé être heureux avec Maya. Maintenant, si cela te travaille tant que ça, prends un amant. Je n’y vois aucun inconvénient.

– Pour que tu aies un solide motif de divorce ? Jamais, tu m’entends, jamais ! Je préfèrerais mourir que te donner ce plaisir !

– Enfin tu remontres ton vrai visage. Eh bien, je crois que cette fois, tout est dit. Si tu veux bien m’excuser, j’ai vraiment du travail…

Il appelle alors Mizuki et lui dit, sans ménagement pour sa femme :

– Saeko, tu veux bien raccompagner Shiori à la sortie ? Après quoi, reviens ici. Je vais avoir besoin de toi.

oOo


De retour à la résidence que le vieux Takamiya leur avait offerte en cadeau de mariage, Shiori s’enferme dans sa chambre. La scène qui venait de se passer l’avait complètement brisée. Sa faible constitution ne lui permettait pas de tels efforts ni d’aussi intenses émotions.

J’aurais dû le prévoir. J’aurais dû me rendre compte qu’on ne peut pas forcer l’amour de quelqu’un. Qu’ai-je fait ? Que puis-je faire à présent ? Il me déteste, je l’ai vu dans son regard. Il n’y a plus le moindre espoir qu’il puisse me pardonner un jour. J’ai mal… Cela fait si mal d’aimer ainsi, sans espoir…

Ce soir là, elle ne descendit pas dîner au salon. Masumi était ravi de pouvoir dîner seul, sans le visage au regard larmoyant de Shiori fixé sur lui. Après avoir mangé et s’être détendu en regardant un moment la télévision, Il monta se coucher dans sa chambre, sans même s’enquérir de la santé de Shiori.

oOo


Depuis plusieurs jours, Hayami Eisuke dormait mal. Certes, il était content du mariage de Masumi et de la fusion avec le groupe Takamiya, mais quelque chose le tourmentait. La mort de Chigusa l’avait bien plus touché qu’il ne le pensait. C’était la seule femme qu’il avait réellement aimée, sans jamais pouvoir l’atteindre et en étant vigoureusement détestée par elle. Il pensait, d’une certaine façon, la posséder en s’emparant de La Nymphe Écarlate, mais là encore, ses espoirs furent déçus. Maya ayant gagné aux représentations, c’est elle qui détenait les droits exclusifs de production. Elle ne les cèderait certainement jamais à la société Daito. Et puis, sa liaison avec Ayumi ! Eisuke trouvait cela lamentable, lui qui n’avait jamais été capable d’aimer qui que ce fût, mis à part son amour malsain pour Chigusa. Il n’arrivait pas à comprendre l’origine de son malaise. Ignorant jusqu’au sens du mot conscience, il n’avait en général aucun mal à s’endormir. À l’exception de ses jambes quasiment mortes, il n’avait aucun problème de santé. Alors, qu’est-ce que cela pouvait bien être ?
Il se tourne et se retourne dans son lit, et, de guerre lasse, il finit par s’endormir. D’habitude, il ne faisait aucun rêve. Mais là, des images confuses commencent à se former dans son esprit. D’abord floues, elles se précisent de plus en plus. Il revoit Ichiren, refusant de lui vendre les droits de La Nymphe Écarlate. Il revoit Masumi enfant, enlevé et le suppliant au téléphone. Il revoit sa femme Aya, la mère de Masumi, se précipiter dans les flammes pour aller lui chercher sa La Nymphe Écarlate.
Jamais jusqu’à ce jour, le souvenir de ses méfaits ne l’avait empêché de dormir. Il se met à transpirer abondamment et gémit dans son sommeil. Puis tout s’estompe et une nouvelle image se forme. Et là, son cœur se met à battre la chamade. Là, au pied de son lit, il voit avec effroi l’image de Tsukikage Chigusa pointant un doigt accusateur sur lui.
– Hayami Eisuke… dit-elle…

À suivre…


Poser un commentaire
Chapitres : 11 .12 .10 .13 .14 .15 .16 .17 .18 .9 .1 .2 .8 .3 .4 .5 .6 .7 .


Retour plan

 

Le réseau

Liste des catégroies
Angel Heart (4)
Angel Sanctuary (1)
Candy Candy (5)
Captain Tsubasa (7)
Card Captor Sakura (32)
Cat's Eye (4)
City Hunter (88)
Fly (1)
Fruits basket (30)
Fushigi Yugi (2)
Gundam Wing (8)
Lady Oscar (4)
Naruto (55)
Paradise Kiss (1)
Sailor Moon (34)
Slayers (2)
Tokyo Babylon (6)
Escaflowne (2)
Le voyage de Chihiro (2)
X-1999 (8)
Tsubasa Réservoir Chronicle (2)
Shaman King (3)
Gravitation (3)
Creamy Mami (1)
Saint Seiya (2)
Dragon Ball Z (9)
Dragon Ball (1)
Evangelion (1)
Bleach (7)
Utena (1)
I'll Generation Basket (1)
Eyeshield 21 (1)
Ranma 1/2 (3)
Bubblegum crisis (1)
Les mystérieuses cités d'or (1)
Red River (1)
Samouraï Deeper Kyo (3)
Nana (4)
Alice 19th (1)
Chobits (1)
Inuyasha (3)
Sous le signe des Mousquetaires (3)
St Seiya (2)
Death Note (2)
One Piece (13)
Fairy Tail (20)
Full Metal Alchemist (4)
Dengeki Daisy (2)
Yu-Gi-Oh! (5)
Maid-sama (1)
Hakuouki (1)
Black Butler (4)
Hunter X Hunter (2)
Les douze royaumes (1)
Garasu no Kamen (3)
Pokémon (1)
D.Gray-man (1)
Calendrier événements
Jeudi 21 Juin 2018

<< Juin 2018 >>

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Sorties manga - News du site - Fanfictions - Mixte - Salons

Coup de coeur

Card Captor Sakura Clear Card Arc

Sakura revient !
En voilà une bonne nouvelle, notre petit chasseuse de carte fait son retour ! Suite (vu : 1049)

Japan Expo 2016

Japan Expo est LE rendez-vous des amoureux du Japon, nouveau rendez-vous du 7 juillet au 10 juillet 2016 Suite (vu : 3541)