Fanfictions

Toutes En-cours One-Shot Achevée


Pages : 1


L'autre moi

Anonyme - concours en-cours

0 comemntaire - Poster un commentaire -

Niveau : [R] Résumé : Mizuki Saeko, le plus mystérieux des personnages de GNK. Ni le manga, ni les animes ne donnent le moindre renseignement sur elle. Je lui ai donc imaginé un passé plutôt… surprenant et, bien sûr farfelu que je vous invite à découvrir dans cette fiction. Rassurez-vous, vous y retrouverez aussi Maya, Masumi, Ayumi et Chigusa, qui restent les principaux personnages…

Disclaimer : Tous les personnages, sauf Hironaka Seigi et Matsuyama Yahiko, que j’ai inventés, appartiennent à la mangaka Miuchi Suzue.


Chapitres : 1 . 2 . 3 . 4 . 5 . 6 .
Chapitre 5 :: Rivales et amies

Maya retourna tristement à la répétition au théâtre mis à leur disposition par l’Association Nationale du Théâtre. Ce matin, Kuronuma-senseï l’avait regardée bizarrement. Maya n’avait pu s’empêcher de rougir. Se doutait-il de quelque chose ? Elle était triste de devoir être séparée de Masumi, mais en même temps heureuse d’avoir trouvé son âme sœur. De son côté, Masumi retourna au bureau pour donner ses dernières instructions à Saeko.

– Tu diras à mon père que je suis allé dans ma villa à Izu. Il va penser que j’y suis avec Maya pour un dernier câlin d’adieu et il me laisse tranquille au moins pendant un jour. Cela me laissera le temps de filer à Taïwan avant qu’il ne s’en aperçoive. Lorsque je serai installé, je t’appellerai pour te donner mes coordonnées. N’oublie pas de les transmettre à Maya pour qu’elle puisse me joindre, mais uniquement en cas d’extrême nécessité. Mon père est capable de mettre son mobile sur écoutes. Bon, je crois que je peux y aller maintenant. Mon avion ne va pas tarder à partir.

– Masumi… Euh… Est-ce que je peux t’embrasser ? Je te permets même de me prendre dans tes bras, lui dit-elle, les larmes au bord des yeux.

– Mais bien volontiers. Je n’osais pas te le demander.

Il la prit dans ses bras et ils s’embrassèrent sur les joues très amicalement.

– Je te souhaite un bon voyage et ne tarde pas trop à me donner de tes nouvelles.

Une fois Masumi parti, elle laissa couler ces larmes qu’elle avait difficilement retenues durant tout leur entretien. Masumi n’avait pas averti Maya du moment de son départ, afin d’éviter à l’aéroport des adieux qui auraient été douloureux pour tous les deux. Seule Saeko, qui avait retenu son billet, était au courant.
Lorsque Maya arriva à la salle de répétition, Kuronuma remarqua immédiatement un autre changement en elle. Son regard cette fois reflétait à la fois de la tristesse et un intense bonheur.

– C’est ça, Maya-kun ! C’est exactement ce regard que doit avoir Akoya. Tu ne cesseras jamais de m’étonner. Souviens-t-en bien, il te faudra l’utiliser dans la pièce !

oOo


Ce matin-là, Ayumi s’était réveillé de mauvaise humeur. Rien n’aller comme elle l’aurait voulu. En ouvrant les yeux, elle vit à nouveau la tapisserie représentant La Dame à la Licorne, que depuis sa plus tendre enfance elle en avait subi la vue en s’endormant et en se réveillant.

Quelle drôle d’idée a eue Maman de me mettre cette horreur au dessus de la tête !

Elle alla se doucher, s’admira dans l’immense miroir de la salle de bain, puis, habillée, elle s’assit devant sa psyché pour dompter son opulente chevelure rousse. Satisfaite du résultat, elle se dit :

La nature a vraiment été généreuse avec moi. Admirez, messieurs, mais ne touchez pas ! Toute cette beauté n’est réservée qu’à un seul : Masumi ! Si seulement il pouvait me voir enfin comme je suis et non comme j’étais il y a dix ans

En effet, d’aussi loin qu’elle se souvienne, chaque fois qu’elle voyait Masumi, elle rougissait et son cœur battait plus vite. Hélas, il n’avait jamais fait attention à elle, la prenant toujours pour une petite fille, alors qu’elle ne l’était plus depuis longtemps. Mais pour l’heure, ses préoccupations étaient d’un autre ordre. Il ne restait plus qu’un mois avant les présentations et elle se sentait loin d’être prête. D’abord cet abruti d’Onodera. Toujours bavant d’admiration devant elle et incapable de comprendre que le talent de Maya était nettement supérieur au sien. Et puis cet Akame qu’on lui avait imposé comme partenaire. Ce vieux beau qui se croyait irrésistible auprès des femmes. Le jour où, par mégarde, il avait laissé traîner sa main sur ses fesses, elle l’avait giflé devant toute la troupe en le traitant de vieux cochon. Si elles l’avaient osé, les filles de la troupe, qui avaient subi ce genre d’attouchements vicieux de sa part, auraient applaudi. Depuis, il évitait de se trouver à portée de main d’Ayumi et limitait leurs rapports aux répétitions.
Comment montrer un regard amoureux en face de cet individu, certes bon acteur, mais par ailleurs parfaitement méprisable. Elle ne voyait qu’une solution. Elle allait voler le regard de Maya ! Depuis la Vallée des Pruniers, elle avait compris, ainsi que Chigusa, d’ailleurs, que Maya était amoureuse de Masumi. Rivales de théâtre, mais aussi rivales en amour.
Lorsque Chigusa les avait déclarées officiellement rivales pour le rôle de la Nymphe Écarlate, Ayumi, appliquant le vieux dicton « Garde tes amis proches de toi et tes ennemis encore plus proches », avait décidé de se faire une amie de Maya. Elle l’invita donc à prendre le thé et lui dit :

– Le fait que nous soyons rivales nous empêche-t-il d’être amies ?

– Non, bien sûr, Ayumi-san. Rien ne me ferait plus plaisir. Je t’admire tant !

– Dans ce cas, appelle-moi simplement Ayumi, tout comme je t’appelle Maya.

Maya en avait rougi de bonheur. Elle n’aurait jamais espéré qu’Ayumi lui fasse cette demande.

Cette amitié, qu’Ayumi avait créée par calcul se transforma vite en une amitié réelle et solide lorsqu’elle apprit à connaître Maya. Sa timidité, sa spontanéité, sa gentillesse, sa sincérité et son honnêteté en faisaient une personne adorable à laquelle il était impossible de résister. Cette amitié allait lui servir à présent. Il suffira de parler de Masumi pour que ce regard, qu’elle convoitait, s’allume dans les yeux de Maya. Elle lui téléphona donc pour l’inviter à dîner le soir même dans le meilleur restaurant de Tokyo. Durant le repas, elles n’échangèrent que des banalités. Au café, Ayumi attaqua.

– Alors, ça se passe comment avec Hayami-san ? Toujours amoureuse de lui ?

Maya rougit et ses yeux s’illuminèrent. Leur éclat surprit Ayumi. Quelque chose avait changé, mais quoi ? Elle avait peur de comprendre. Que s’était-il donc passé ?

– Ah, Ayumi, si tu savais ! Je n’avais jamais ressenti ça avant.

Ayumi était de plus en plus inquiète. Il s’était donc passé quelque chose entre eux. Elle voulait savoir, mais n’osait pas poser directement la question.

– Tu as ressenti… Ne me dis pas que vous avez…

– Si. Nous avons fait une croisière ensemble et passé une nuit… les mots me manquent pour te décrire cela. Une véritable nuit de rêve. Malheureusement, il a dû se rendre à l’étranger, et nous allons être séparés quelques temps. J’aurais tant voulu l’accompagner…

– Ne dis pas ça ! Et les présentations ? Je ne veux en aucun cas gagner par forfait et toi non plus, d’ailleurs. Sans ma rivale, la victoire n’aurait aucun goût.
Enfin, ce regard qui me manquait, je l’ai maintenant ! Mais pour Masumi et moi, j’ai peur que ce soit impossible à présent. Mais pourquoi a-t-il fallu qu’il tombe amoureux de Maya ? Je suis vraiment contente pour elle, mais j’aurais préféré qu’il passe cette nuit avec moi

– En tout cas, je dois te féliciter. Tu as réussi là où toutes les célibataires de Tokyo ont échoué. Se faire aimer par Hayami-san est un véritable exploit.

– Il aurait pu aussi bien tomber amoureux de toi. Tu es si belle et si talentueuse.

– Non, je ne crois pas. Il ne s’est jamais aperçu que j’étais devenue une femme. Il me voit toujours comme la petite fille qu’il a connue il y a des années.

Après le repas, Ayumi raccompagna Maya à son appartement et retourna chez elle, le cœur lourd de ce qu’elle venait d’apprendre.

Il va falloir que je renonce à Masumi. Contre n’importe quelle autre fille, j’aurais pu lutter et même l’emporter. Mais pas contre Maya. Je suis belle, et même désirable. Mais elle, elle possède un charme que je n’aurai jamais, elle possède un talent naturel que je lui envie depuis longtemps. Et elle est tellement innocente que je ne peux même pas lui en vouloir. Décidément, ça a été une bien mauvaise journée !

oOo


Arrivé à l’aéroport de Taipai, Masumi s’installa dans le meilleur hôtel de la ville. L’argent qu’il avait fait transférer lui permettrait de tenir un certain temps, et la stricte éducation qu’il avait reçue allait s’avérer payante. Il parlait couramment le chinois et l’anglais et possédait plusieurs diplômes universitaires dans différents domaines. Il n’aurait aucun mal à trouver du travail quand le besoin s’en ferait sentir. Après avoir acheté un nouveau portable, le sien étant trop facilement détectable, il téléphona à Saeko pour lui donner le nom de son hôtel et son nouveau numéro de portable.

– Comment mon père a-t-il réagi lorsqu’il s’est aperçu de mon départ ?

– Furieux, comme tu peux l’imaginer. Il va sûrement lancer une armée de détectives à tes trousses. Tu devras être très prudent.

– Tu pourras me prévenir de leurs mouvements ?

– Sans problèmes. Tous leurs rapports passent par moi. Figure-toi que ton père a une confiance absolue en moi. Plutôt comique, non ?

– Je te revaudrai ça, ma vieille. Et comment a réagi Maya ?

– Elle t’en veut un peu d’être parti sans lui dire au revoir. Mais je pense qu’elle a compris pourquoi. Ne t’inquiète pas pour elle. Je serai là pour la protéger si ton père tente quoi que se soit.

– Merci, Saeko. Que ferais-je sans toi !

– Je ne te le fais pas dire. Bon, maintenant, appelle Maya. Elle doit trépigner d’impatience en attendant ton coup de fil.

– Tu as raison. Je l’appelle de suite. Allez, à plus.

Le cœur battant à tout rompre, Masumi composa le numéro de Maya. Celle-ci décrocha dès la première sonnerie.

– Allô, ma chérie. Je suis bien arrivé. Tu me pardonnes de ne pas t’avoir dit quand je partais ?

– Oui, je te pardonne, mon amour. Mais ne me refais plus jamais ce genre de blague, compris…

À partir de ce jour, Masumi lui téléphona tous les jours. Leur séparation n’avait pas entamé le lien qui les unissait, et ces conversations, dans lesquels ils faisaient des projets d’avenir ne firent que le renforcer d’avantage.

oOo


Dans son salon, Ayumi ruminait en regardant distraitement la télévision.

Cette Maya. Elle a le chic d’attirer les beaux mecs. D’abord Yuu-kun, puis Satomi-san et enfin, le bouquet, Masumi ! Le pire, c’est qu’elle ne le fait même pas exprès ! Cela me sert à quoi d’être belle dans ces conditions ? Ce n’est vraiment pas juste !

Soudain, elle tend l’oreille. Le reportage devenait très intéressant.

« …et on annonce le retour prochain au Japon du célèbre acteur Satomi Shigure, qui a fait durant quatre ans une brillante carrière aux USA. Il arrivera sans doute dès demain… »

La photo de Shigure, montrée à l’écran, intéressa vivement Ayumi.

Hmmm… Sacré beau gosse. J’en ferai bien mon quatre heures ! Pas de doute, c’est lui qu’il me faut. Dès demain, je vais tanner le cuir* de cet imbécile d’Onodera pour qu’il vire Akame et engage Satomi à la place. Avec lui, je pourrai jouer une Akoya crédible, et peut-être plus, si affinité

* Au sens figuré, bien sûr !

À suivre…


Poser un commentaire
Chapitres : 1 .2 .3 .4 .5 .6 .


Retour plan

 

Le réseau

Liste des catégroies
Angel Heart (4)
Angel Sanctuary (1)
Candy Candy (5)
Captain Tsubasa (7)
Card Captor Sakura (32)
Cat's Eye (4)
City Hunter (88)
Fly (1)
Fruits basket (30)
Fushigi Yugi (2)
Gundam Wing (8)
Lady Oscar (4)
Naruto (55)
Paradise Kiss (1)
Sailor Moon (34)
Slayers (2)
Tokyo Babylon (6)
Escaflowne (2)
Le voyage de Chihiro (2)
X-1999 (8)
Tsubasa Réservoir Chronicle (2)
Shaman King (3)
Gravitation (3)
Creamy Mami (1)
Saint Seiya (2)
Dragon Ball Z (9)
Dragon Ball (1)
Evangelion (1)
Bleach (7)
Utena (1)
I'll Generation Basket (1)
Eyeshield 21 (1)
Ranma 1/2 (3)
Bubblegum crisis (1)
Les mystérieuses cités d'or (1)
Red River (1)
Samouraï Deeper Kyo (3)
Nana (4)
Alice 19th (1)
Chobits (1)
Inuyasha (3)
Sous le signe des Mousquetaires (3)
St Seiya (2)
Death Note (2)
One Piece (13)
Fairy Tail (20)
Full Metal Alchemist (4)
Dengeki Daisy (2)
Yu-Gi-Oh! (5)
Maid-sama (1)
Hakuouki (1)
Black Butler (4)
Hunter X Hunter (2)
Les douze royaumes (1)
Garasu no Kamen (3)
Pokémon (1)
D.Gray-man (1)
Calendrier événements
Mardi 12 Décembre 2017

<< Décembre 2017 >>

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Sorties manga - News du site - Fanfictions - Mixte - Salons

Coup de coeur

Card Captor Sakura Clear Card Arc

Sakura revient !
En voilà une bonne nouvelle, notre petit chasseuse de carte fait son retour ! Suite (vu : 128)

Japan Expo 2016

Japan Expo est LE rendez-vous des amoureux du Japon, nouveau rendez-vous du 7 juillet au 10 juillet 2016 Suite (vu : 2545)