Fanfictions

Toutes En-cours One-Shot Achevée


Pages : 1


L'autre moi

Anonyme - concours en-cours

0 comemntaire - Poster un commentaire -

Niveau : [R] Résumé : Mizuki Saeko, le plus mystérieux des personnages de GNK. Ni le manga, ni les animes ne donnent le moindre renseignement sur elle. Je lui ai donc imaginé un passé plutôt… surprenant et, bien sûr farfelu que je vous invite à découvrir dans cette fiction. Rassurez-vous, vous y retrouverez aussi Maya, Masumi, Ayumi et Chigusa, qui restent les principaux personnages…

Disclaimer : Tous les personnages, sauf Hironaka Seigi et Matsuyama Yahiko, que j’ai inventés, appartiennent à la mangaka Miuchi Suzue.


Chapitres : 1 . 2 . 3 . 4 . 5 . 6 .
Chapitre 4 :: Évasoion

Maya et Masumi se séparèrent enfin, lui pour retourner au bureau et elle pour rentrer chez elle. Yuu, qui l’avait attendue la raccompagnait. Maya, qui était sur son petit nuage, ne remarqua pas tout de suite sa mine sombre et sévère. Finalement, son silence obstiné l’inquiéta un peu. Elle remarqua alors son regard accusateur. Bien que se doutant de sa réponse, elle lui demanda :

– Que se passe-t-il, Sakurakouji-kun, pourquoi me regardes-tu de cette façon ?

– Je vous ai vus, Hayami-san et toi. Tu as passé la nuit sur ce bateau… avec lui, n’est-ce pas ?

– Oui. Mais je ne vois pas en quoi cela te concerne.

– Tu ne vois pas ? Tu connais pourtant mes sentiments pour toi.

– Comment pourrais-je l’ignorer ? Tu m’en parles sans cesse ! Et tu sais ce que j’en pense, non ?

– Et toi, tu ne m’as jamais aimé ? En es-tu bien sûre ?

– À une certaine époque, c’est possible. Mais tu as laissé passer ta chance ! Tu ne m’as jamais demandé de sortir avec toi, n’est-ce pas ? Tu ne t’attendais tout de même pas à ce que ce soit moi qui fasse le premier pas ! Et puis il y a eu Satomi-san, et maintenant…

Je mérite vraiment des baffes. Elle n’a pas tort. J’aurais dû être plus audacieux et tenter ma chance à cette époque...

– De toute façon, qu’attends-tu d’Hayami-san ? Il est plus vieux que toi, d’un milieu social qui t’es inaccessible, et de plus, il va épouser Takamiya-san, qui, soit dit en passant, a des qualités que tu ne possèdes pas.

– Merci du compliment ! Eh bien tu te trompes. Nous nous aimons vraiment, et rien ni personne ne pourra nous séparer. Écoute, tu as toujours été gentil et serviable avec moi. Tu es mon meilleur ami, et je tiens beaucoup à ton amitié. De plus, j’ai besoin de mon partenaire pour jouer Isshin. Je n’en veux aucun autre. Quand tu diras ses mots d’amour, tu peux penser à moi, cela ne me gêne pas. Mais ne m’en demande pas plus. D’accord ?

Vaincu, Yuu acquiesça d’un signe de tête. Ils étaient arrivés devant l’appartement de Maya.

– Dis à Senseï que je ne vais pas tarder à venir. Juste le temps de me changer.

oOo


En rentrant, elle fut fraîchement accueillie par Rei. Son amie l’avait attendue toute la nuit et s’était beaucoup inquiétée.

– Alors, raconte. Où as-tu été traîner cette nuit ? Oh, mais attends. Tu as la tête d’une fille qui vient de faire l’amour.

Maya rougit et détourne le regard d’un air gêné.

– Et pas qu’une seule fois, en plus ! Joues rouges, yeux plus brillants que d’habitude, crois en mon inexpérience, ces signes ne trompent pas ! Alors, comment c’était ? Et d’abord, avec qui ? Pas Sakurakouji-kun, tout de même ? Non, pas assez viril. Je suis sûre qu’il est encore puceau. Alors Satomi-san ? Non, parti en Amérique. Ah… Je sais ! Il est grand, plutôt bel homme, plus vieux que toi et il t’envoie tout le temps des roses pourpres.

Ouf. Elle croit que c’est seulement mon fan anonyme. Surtout ne pas la détromper. Personne ne doit savoir pour l’instant.

– Et enfin, il est président d’une très importante société de production. Ma pauvre, vous êtes tellement transparents, tous les deux.

Les joues de Maya lui cuisaient de plus en plus. Elle faillit s’étouffer. Elle savait Rei très intuitive, mais n’imaginait pas qu’elle fût si perspicace.

– Co-comment l’as-tu deviné ? On vient juste de s’avouer notre amour !

– C’est simple. Ça se voit tout de suite quand tu es amoureuse, et je l’ai vu à ton retour de la Vallée des Pruniers. Quand à Hayami-san, ça fait longtemps que je le suspectais d’être ton fan. Et tu viens de me le confirmer ! Alors, raconte. Comment c’était ?

– Mais enfin, Rei, tu devrais bien le savoir, non ?

– Justement, non. Je suis draguée par des filles, et les mecs me considèrent comme l’un des leurs, même quand ils savent que je suis une fille. Difficile dans ces conditions de ne pas rester pucelle, hélas !

– Bon, mais ça me gênerait beaucoup de parler de ce genre de choses, même avec toi. Enfin, peut-être que plus tard…

oOo


Arrivé à son bureau, Masumi trouva Saeko qui l’attendait.

– Ton père te réclama depuis hier. Où donc étais-tu, voyou !

– En croisière, mais pas avec Shiori. Tu ne devineras jamais…

– Tu paries ? C’est évident, tu étais avec Maya.

Saeko n’était pas toujours d’accord avec les décisions de Masumi, et elle ne se gênait pas pour le lui dire. Par exemple, le torpillage de la première pièce de Tsukikage-san. Elle aurait préféré qu’il lui laisse une chance. Mais c’est à partir de ce jour qu’elle remarqua que l’intérêt qu’il portait à Maya dépassait de loin le cadre professionnel. Elle comprit également assez vite d’où, ou plutôt de qui provenaient les roses pourpres que recevait Maya. Sans le savoir, il en était tombé amoureux, bien qu’elle fût encore une Chibi-chan. Lorsque Maya eut seize ans, il commença à s’apercevoir, à son grand désarroi, qu’il en était épris. C’est donc Saeko qui lui mit les points sur les « i » en lui indiquant qu’à seize ans, Maya était suffisamment âgée pour qu’ils puissent faire l’amour. Depuis, elle le voyait souffrir en silence, ne pouvant elle-même rien faire pour l’aider.
Mais sa mine réjouie et son air heureux parlaient pour lui. Il n’y avait aucun doute. Aucune de ses aventures d’un soir ne lui avait donné cet air épanoui et comblé.

– C’est ça, n’est-ce pas ? Alors, raconte. C’était comment ?

– Enfin, Saeko, tu as beau être ma meilleure amie, cela ne te regarde pas ! Un peu de pudeur, tout de même !

– Dommage, j’ai tant besoin de câlins par procuration, dans ma vie triste et solitaire… Bien, ne fais pas trop attendre Sa Majesté, il pourrait se fâcher.

oOo


Masumi se rendit donc à la résidence Hayami, où son père s’impatientait de le voir.

– Où étais-tu donc passé cette nuit ? Il est vrai que tu es un homme à présent, mais j’avais d’importantes choses à te dire.

– Shiori m’a invité à faire avec elle une petite croisière d’un jour.

– Et une nuit, sans doute. J’espère que vous n’avez pas…

– Tranquillisez-vous, Otô-san, Shiori a raté le départ.

– Alors tu étais seul ?

– Pas tout à fait. Maya m’y a rejoint.

– Ah, la petite actrice. Bon choix, Masumi. J’espère que vous avez pris du bon temps.

– Ne salissez pas tout, Otô-san. Nous nous aimons, et je compte bien l’épouser.

– Il n’en est pas question. Tu épouseras Shiori-san. Trop d’intérêts sont en jeu pour que tu flanques tout par terre ! Prends Maya comme maîtresse, si tu y tiens tant, Shiori-san ne t’en voudra pas, j’en suis sûr.

– Cela m’étonnerait beaucoup, Otô-san. Sans vouloir me vanter, Shiori est folle de moi et refusera de me partager. De plus, je ne l’aime pas assez, pas au point de l’épouser.

– Qu’est-ce l’amour a à voir avec le mariage ? Crois-tu que j’ai épousé ta mère par amour ? Non, c’était plus commode pour pouvoir t’adopter, rien d’autre.

Masumi serra les poings. Bien sûr, il savait cela, mais était-il nécessaire de le dire avec autant de cynisme ?

– Bien, je vous obéirais cette fois encore. Mais ne pouvons-nous pas attendre le résultat des présentations de la Nymphe Écarlate de façon à être prêts au cas improbable où Ayumi-kun le remporterait ? De plus, il me faudra un peu de temps pour mettre fin correctement à ma liaison avec Maya.

Au cas où ? Tu t’imagines donc que c’est Maya-san qui va gagner ?

– Cela ne fait aucun doute pour moi. D’ailleurs, vous avez pu apprécier son talent, non ?

– Bon, admettons. Nous attendrons jusque là, ça te laissera le temps de te débarrasser de ta petite actrice. Mais tout de suite après, tu épouses Shiori-san, cela ne se discute même pas !

– Comme il vous plaira, Otô-san.
Compte là-dessus, vieux chameau. Tu n’imagines pas que je vais me laisser faire. C’est mal me connaître, je te réserve une bonne surprise, tu n’en reviendras pas !

Le soir même, Masumi téléphona à Saeko.

– Ma vieille, il faut que tu m’aides. Prends de quoi écrire. Tu as toujours les codes que je t’ai confiés ? Parfait. Alors voila ce que tu vas faire…

Le lendemain, au bureau, Saeko vint faire son rapport.

– Comme tu me l’as demandé, je t’ai ouvert un compte numéroté à Taïwan et j’y ai transféré tous les avoirs de tes comptes bancaires. Tu es vraiment décidé à faire ça ?

– Je n’ai pas le choix. Si je reste, je serai obligé d’épouser Shiori, et je n’y tiens pas. Notre seule chance, à Maya et moi, c’est que je disparaisse jusqu’à ce que mon père change d’avis, ou, ce qui serait encore mieux, ait la bonne idée de mourir.

– Et Maya, tu y as pensé. Si tu ne l’emmènes pas avec toi, elle va terriblement souffrir.

– Je lui expliquerai tout. Et puis, je suis sûr que notre amour résistera à cette épreuve. Je peux compter sur toi pour veiller sur elle ?

– Comment oses-tu poser cette question ? Tu sais à quel point j’aime cette petite. Je l’ai soutenue autant que j’ai pu durant les douloureuses épreuves qu’elle a traversées, et je serai ravie de m’occuper d’elle.

– Merci, Saeko. Je savais que je pouvais compter sur toi. Maintenant, il faut que j’aille voir Maya.

Il quitta son bureau et appela Maya sur son portable pour lui donner rendez-vous dans le petit parc près de chez elle. Maya s’excusa auprès de Kuronuma et partit aussitôt le rejoindre. Dès son arrivée, elle se jeta dans ses bras et ils s’embrassèrent longuement. Puis ils allèrent s’assoir sur les balançoires.

– Maya, ma chérie, il va falloir que je parte bientôt à l’étranger. Je n’ai pas le choix.

En quelques mots, il la mit au courant de la situation.

– Dans ce cas, je partirai avec toi. On vient à peine d’être enfin réunis, il est hors de question qu’on soit aussi vite séparés.

– Surtout pas, mon amour. Avec moi, tu serais en danger. J’ignore jusqu’où irait mon père pour me faire plier, mais je crains le pire. Il pourrait s’en prendre à toi si nous sommes ensemble.

– Mais, c’est trop dur, mon chéri. Comment veux-tu que j’accepte de te perdre maintenant. Comment pourrais-je vivre sans toi. Je t’en prie…

– Il y a autre chose. Vas-tu renoncer à la Nymphe Écarlate pour moi, alors que c’est le rêve de ta vie ?

– Sans aucun doute et sans le moindre regret. Tu comptes beaucoup plus à mes yeux.

– Maya, tu es ma raison de vivre, comme le théâtre est la tienne. Ton rêve est aussi devenu mon rêve. Tu ne voudrais pas briser mon rêve, n’est-ce pas ? Tu auras le rôle, car tu es bien plus douée qu’Ayumi-kun. Il n’y a que toi qui ne le saches pas encore. Je t’en prie, reste et remporte ce rôle que toutes les actrices vont t’envier. Je serai alors si fier de toi.

– Bon. Mais tu sais que tu me brises le cœur en me demandant cela ?

– Ne crois-tu pas que cela brise aussi le mien ? Et puis Saeko veillera sur toi. Tu sais qu’on peut compter sur elle, elle a tellement d’affection pour toi !

– Saeko ? Qui est-ce ?

– Mizuki. Tu sais combien elle t’aime, n’est-ce pas ?

– Oui, je sais. Mais… tu l’appelles Saeko, pas Mizuki-kun ?

– Serais-tu jalouse ? Non, Saeko est une vieille amie. Nous nous connaissons depuis l’école primaire. En privé, nous nous appelons par nos prénoms et nous nous tutoyons. Mais garde ça pour toi. Personne n’est au courant. Bon, il va falloir que j’y aille.

Il l’a prit encore une fois dans ses bras, et leur baiser d’adieu fut encore plus intense que tous ceux qu’ils avaient partagés.

À suivre…


Poser un commentaire
Chapitres : 1 .2 .3 .4 .5 .6 .


Retour plan

 

Le réseau

Liste des catégroies
Angel Heart (4)
Angel Sanctuary (1)
Candy Candy (5)
Captain Tsubasa (7)
Card Captor Sakura (32)
Cat's Eye (4)
City Hunter (88)
Fly (1)
Fruits basket (30)
Fushigi Yugi (2)
Gundam Wing (8)
Lady Oscar (4)
Naruto (55)
Paradise Kiss (1)
Sailor Moon (34)
Slayers (2)
Tokyo Babylon (6)
Escaflowne (2)
Le voyage de Chihiro (2)
X-1999 (8)
Tsubasa Réservoir Chronicle (2)
Shaman King (3)
Gravitation (3)
Creamy Mami (1)
Saint Seiya (2)
Dragon Ball Z (9)
Dragon Ball (1)
Evangelion (1)
Bleach (7)
Utena (1)
I'll Generation Basket (1)
Eyeshield 21 (1)
Ranma 1/2 (3)
Bubblegum crisis (1)
Les mystérieuses cités d'or (1)
Red River (1)
Samouraï Deeper Kyo (3)
Nana (4)
Alice 19th (1)
Chobits (1)
Inuyasha (3)
Sous le signe des Mousquetaires (3)
St Seiya (2)
Death Note (2)
One Piece (13)
Fairy Tail (20)
Full Metal Alchemist (4)
Dengeki Daisy (2)
Yu-Gi-Oh! (5)
Maid-sama (1)
Hakuouki (1)
Black Butler (4)
Hunter X Hunter (2)
Les douze royaumes (1)
Garasu no Kamen (3)
Pokémon (1)
D.Gray-man (1)
Calendrier événements
Mardi 27 Juin 2017

<< Juin 2017 >>

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Sorties manga - News du site - Fanfictions - Mixte - Salons

Coup de coeur

Japan Expo 2016

Japan Expo est LE rendez-vous des amoureux du Japon, nouveau rendez-vous du 7 juillet au 10 juillet 2016 Suite (vu : 1694)

Japan Touch 2015

17e édition du salon JapanTouch

Un salon unique en Europe : 50 animations et invités, 200 exposants Suite (vu : 2217)